RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Tony Querrec
Détail Musée du Louvre - Département des Arts Graphiques
Environnement Musée du Louvre - Département des Arts Graphiques
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Tony Querrec
Musée du Louvre - Département des Arts Graphiques
Musée du Louvre - Département des Arts Graphiques

Tête de mort dans un encadrement renaissance

Vers 1510/1513
WECHTLIN Hans I, gravé par
Inventory number
756 LR/ Recto
Former inventory number:
ER 13086
Handwritten inventory reference:
vol.1, p.40
Collection
Département des Arts graphiques
Collection Edmond de Rothschild
Artist/maker / School / Artistic centre
WECHTLIN Hans I (Vers 1480/1485-documenté en 1526), gravé par
Ecole allemande

Description

Object name/Title
Tête de mort dans un encadrement renaissance
Memento mori
Type of object
Gravure
Description/Features
Commentaire :
Hans Wechtlin livre ici une vanité gravée, sujet encore rare au début du XVIe siècle. L'estampe date vraisemblablement de 1510. Elle ne peut en tous les cas être postérieure à 1513, car l'encadrement se retrouve copié dans un frontispice pour un livre imprimé à cette date par Jacob Köbell à Oppenheim. Qu'une partie de l'estampe ait inspiré le titre d'un ouvrage ne doit pas nous étonner : les liens que Wechtlin entretenait avec le monde du livre étaient nombreux, l'artiste travaillant avec les imprimeurs les plus importants de Strasbourg sur des cycles de gravures destinés à orner des livres à grande diffusion, le plus célèbre étant la Passion de Benedictus Chelidonius imprimée en 1506 à Strasbourg par Johann Knobloch (VD 16 S. 4586). C'est d'ailleurs sans doute grâce à l'un d'entre eux, Johann Schott, qui, jusqu'en 1513, était le seul imprimeur strasbourgeois à insérer des gravures en couleurs dans ses livres imprimés, que Wechtlin, qui n'était pas graveur, a pu développer la technique de la gravure sur bois en couleurs, à l'instar de Hans Burgkmair à Augsbourg, qui s'appuyait sur le savoir-faire d'Erhard Ratdolt ou de Jost de Negker.
La manière dont Wechtlin a conçu sa planche de teinte permet de bien saisir le rôle particulier qu'il accordait à cette dernière : en apportant l'inscription explicative, les ornements décoratifs et le sens de la lumière, elle complète la planche de trait et rend l'image intelligible. Elle ne se conçoit donc pas comme un simple adjuvant coloré mais comme un élément essentiel de la composition, apportant l'intensité dramatique nécessaire à un tel sujet. Les sources iconographiques dont Wechtlin a pu s'inspirer ne sont pas nombreuses, car, au tournant du XVIe siècle, peu de crânes sont alors représentés pour eux-mêmes.
Dans le domaine de l'estampe, le memento mori (Lehrs, n°43) sous la forme de trois crânes superposés dans une niche dû au monogrammiste WA (actif entre 1465 et 1490) a peut-être servi de modèle car la gravure a beaucoup circulé grâce à la copie qu'Israhel van Meckenem en a donnée (Lehrs, 485) avant 1506. Mais on mesure ici l'écart qui sépare le burin de l'artiste flamand, tout empli encore de gothique flamboyant, du clair-obscur de Wechtlin, lequel montre sa connaissance de l'architecture italienne de la fin du XVe siècle. Une autre source pourrait être le 'Panneau d'ornement avec crânes et os' que Zoan Andrea grava vers 1505, où une tête de mort au centre émerge d'un tabernacle décoré de rinceaux. Ce crâne témoigne des recherches que cet artiste a menées pour réunir dans son oeuvre influences nordiques et italiennes. (Séverine Lepape, dans cat. expo. 'Gravure en clair-obscur Cranach, Raphaël, Rubens', Musée du Louvre, Paris, 17 octobre 2018 - 14 janvier 2019, p. 58 à 59, n° 8)
Bibliographie : Bartsch, 1808, t. 7, p. 451, no 6 ; Lödel, 1863, n° 6, p. 74 ; Lützow, 1891, p. 167 ; Parker, 1923, p. 74 ; Roettinger, 1942-1943, p. 108 ; Strauss, 1973, n° 23 ; cat. exp. Providence, 1974, n° 34 ; Hébert, 1982, n° 1407 ; Pannewitz, dans cat. exp. Heidelberg, 1986, no F27 ; Joubert, dans cat. exp. Caen, 1991, n° 46 ; Bartrum, dans cat. exp. Londres, 1995, n° 50 ; P. Torres in cat. expo. Sao Paulo, MASP, 2012, p. 111 à 113 ; Klein, dans Stijnman et Savage, 2015, p. 103-106 et table 9.2 p. 112.

Physical characteristics

Dimensions
H. 0,264 m ; L. 0,18 m
Materials and techniques
Gravure sur bois, une planche de trait noir, une planche de teinte beige. Inscription gravée : Mundanae foelicitatis gl [or]ia [La gloire de la félicité du siècle]; monogramme I °V entre deux bâtons de pèlerin.

Places and dates

Date
Vers 1510/1513

History

Object history
Vente Firmin Didot, mai 1877.
Œuvre conservée dans le portefeuille n°49 du baron Edmond de Rothschild jusqu'en 2016.
Collector / Previous owner / Commissioner / Archaeologist / Dedicatee
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Acquisition details
don
Acquisition date
1935

Location of object

Current location
Réserve Edmond de Rothschild

Exhibition history

- Luzes do norte. Desenhos e gravuras do Renascimento Alemao na coleçao Barao Edmond de Rothschild, Sao Paulo, Museu de Arte de Sao Paulo (MASP), 17/10/2012 - 27/01/2013
Last updated on 06.09.2021
The contents of this entry do not necessarily take account of the latest data.