La danse de quatre femmes

Après 1497
Mantegna, Andrea, atelier de
Inventory number
3883 LR/ Recto
Former inventory number:
ER 16672
Collection
Département des Arts graphiques
Collection Edmond de Rothschild
Artist/maker / School / Artistic centre
Mantegna, Andrea (1431-1506), atelier de
Ecole vénitienne

Formerly attributed to:
ZOAN Andrea, gravé par
(Inventaire Edmond de Rothschild, 1935)

Possible attribution:
PREMIER GRAVEUR, gravé par
(S. Boorsch, 1992)

Description

Object name/Title
La danse de quatre femmes
Type of object
Gravure
Description/Features
Commentaire :
La gravure reproduit, en sens inverse et avec des variantes, quatre muses qui dansent au premier plan du Parnasse, l'une des peintures destinées au studiolo d'Isabelle d'Este que Mantegna acheva entre juin et juillet 1497. La feuille reflétait probablement un stade préparatoire de la composition. Cependant, certaines des variantes se référaient à des détails qui, lors de l'analyse radiographique de la toile, se sont avérés des repeints postérieurs, effectués aux alentours de 1520. Les quatre muses ont été attribuées en 1992 par Suzanne Boorsch à l'artiste qui aurait matériellement gravé la quasi totalité du corpus des estampes attribuable à Mantegna (appelé 'Premier graveur'). Cette attribution n'a pas eu l'adhésion d'autres spécialistes dont Christiansen (1993) et Romano (2008).
La plupart des exemplaires des gravures portent un filigrane français. On estime que 9 plaques auraient été importées et exploitées en France peut-être par l'entremise de Primatice. Cet artiste montre sa connaissance de l'œuvre de Mantegna, car la muse vue de dos se retrouve inversée et avec quelques variantes, dans deux gravures de l'école de Fontainebleau tirées d'une peinture aujourd'hui disparue de l'artiste bolonais et qui représentait une scène identifiée comme étant Rebecca présentant à boire à Eléazar.
Cette composition est gravée sur une plaque de cuivre qui portait de l'autre côté 'Hercule et Antée'. La feuille aujourd'hui conservée à la collection Goodfriend n'est pas une copie graphique de cette estampe mais un tirage retouché à la plume et à l'aquarelle.
Une reproduction inversée de l'invention de Mantegna, attribuée à Giovanni Antonio da Brescia aurait été exécutée sur une plaque de cuivre réutilisée ensuite par le graveur pour reproduire le 'Virtus combusta' de Mantegna. (L. Aldovini, cat. expo Mantegna, Paris, 2008, p.335 et 336, n°139).
Bibliographie :
M. Zucker, TIB, 1984, n°2506.029a
J. A. Levinson, K. Oberhuber, et J. Sheehan, Early Italian Engravings from the National Gallery of Art, Washington, D.C., 1973, n° 85.

Physical characteristics

Dimensions
H. 0,241 m ; L. 0,339 m
Materials and techniques
burin

Places and dates

Date
Après 1497

History

Object history
Œuvre conservée dans le portefeuille n°158 du baron Edmond de Rothschild jusqu'en 2018.
Collector / Previous owner / Commissioner / Archaeologist / Dedicatee
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Acquisition details
don
Acquisition date
1935

Location of object

Current location
Réserve Edmond de Rothschild

Exhibition history

- Le corps et l'âme. Sculptures italiennes de Donatello à Michel-Ange, Paris, Musée du Louvre, 22/10/2020 - 21/06/2021
Last updated on 06.09.2021
The contents of this entry do not necessarily take account of the latest data.