Lionne allongée et lion renversé

Inventory number
761 DR/ Recto
Former inventory number:
ER 426
Handwritten inventory reference:
vol.1, p.10
Collection
Département des Arts graphiques
Collection Edmond de Rothschild
Artist/maker / School / Artistic centre
ANONYME FLORENTIN du second quart du XVès (Vers 1425/1450), atelier de
Ecole florentine
(Catherine Loisel, 2009)

Formerly attributed to:
STEFANO DA VERONA
PISANELLO Antonio

Description

Object name/Title
Lionne allongée et lion renversé
Type of object
Dessin
Description/Features
Commentaire :
La datation de cet album est controversée à cause du motif (celui du chien avec la muselière, tête tournée vers l'arrière, 759 DR) qui apparaît au premier plan de l'Adoration des Mages de Gentile da Fabriano (Uffizi). En arrière-plan de cette peinture apparaît aussi un chien très proche de celui du folio 762 DR. Les dessins de ce carnet sont probablement une dérivation des ceux sur parchemin attribués à Gentile da Fabriano ou à son cercle, plus tôt que leur source d'inspiration. Mais il est possible qu'à l'origine de quelques dessins existent des sources communes (voir le 759 DR). On peut aussi trouver des correspondances avec des oeuvres de Benozzo Gozzoli (au Camposanto de Pise) et de Piero di Cosimo, mais aussi avec une série de gravures florentines en manière fine que représentent des animaux pendant la chasse, quelques-uns dérivés de notre carnet (Hind, 1938-1948, I, nn. A.I.18, A.II.i, 2). Il y a aussi des groupes de dessins anonymes sur papier de même sujet dispersés entre les Uffizi (L.Tongiorgi Tomasi, in Il disegno fiorentino 1992, nn.9.4,9.5), l'Albertina, Stockholm et Dijon qui semblent provenir d'un carnet démembré. Il faut mettre en relation également notre carnet avec des nombreuses études d'animaux sur papier de Maso Finiguerra (Melli 1995, nn.1 à 14) qui ont la même typologie.
Le choix du parchemin sur cet album montre une recherche de la perfection qu'on voit surtout sur les motifs végétaux. Ce carnet a été réalisé dans le but précis de servir de recueil de modèles dans un atelier, à usage de peintres et décorateurs.
Les arguments stylistiques ne suffisent pas à le dater, seulement le peuvent quelques dessins de Maso Finiguerra et de Benozzo Gozzoli. Un cerf de profil sur le verso d'un dessin de l'école de Benozzo Gozzoli au Louvre (Inv. 54) ou un dessin de la collection Woodner 'Chien poursuivant un lièvre' (Melli 2002, fig. 16) semblent plus tardifs en raison de leur accent plus naturel et permettent d'évaluer le rôle de ce genre de modèles à l'intérieur des ateliers vers 1440/1460. Un autre dessin de Benozzo Gozzoli à Stockholm (Inv. 88) 'Aigle entourée d'une couronne (Ames-Lewis 2003, fig. 8), copie d'un bas-relief antique de l'église dei Santi Apostoli à Rome, exécuté tout probablement à Rome en 1447-1448 constitue aussi une référence de datation sur une base stylistique. La comparaison avec le dessin de Maso Finiguerra (653 DR) montre de différences dans le trait du crayon, mais aussi une finesse et une recherche esthétique très proches, qui ne semblent pas être distantes chronologiquement. (Catherine Loisel in 'Il Rinascimento italiano nella Collezione Rothschild del Louvre', Casa Buonarroti, Florence, mai - septembre 2009, p. 70 à 80)
Bibliographie : Venturi 1901-1940, VII/1, p. 252 ; Toesca 1912, p. 448 (éd. 1966, p. 190) ; Rothschild 1935 ; Hind 1938-1948, I, p. 62 ; Schendel 1938, p. 67, n. 115 ; Degenhart-Schmitt 1963 ; Scheller 1963, n. 28 ; Degenhart-Schmitt 1968, pp. 256-262, n. 164, 390 ; Jenni 1978, p. 140 ; Degenhart-Schmitt 1980-1990, II, pp. 390-391 ; Ames-Lewis 1987 ; Wiemers 1989, pp. 44-45, nn. 32-33 ; De Marchi 1992, p. 190, n. 92 ; L. Tongiorgi Tomasi, "Il disegno fiorentino" 1992, nn. 9.4, 9.5 ; Elen 1995, pp. 205-207, n. 18 ; Scheller 1995, n. 32 ; D. Cordellier, "Pisanello" 1996, nn. 181-182.
Description de l'album :
Cahier en vélin, composé de cinq bifolios reliés par une cordelette, conservé dans un étui relié en maroquin bleu marine.
Recueil fermé : H. 196 mm , L. 140 mm

Physical characteristics

Dimensions
H. 0,196 m ; L. 0,14 m
Materials and techniques
Plume et encre brune, lavis brun, sur parchemin.

History

Object history
Provenance : Castellani, acquis par le baron Edmond de Rothschild en 1880.
Collector / Previous owner / Commissioner / Archaeologist / Dedicatee
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Acquisition details
don
Acquisition date
1935

Location of object

Current location
Réserve Edmond de Rothschild
Recueil de dessins : 754 DR à 763 DR "Livre de modèles Rothschild"
Folio 8
dessiné au recto

Exhibition history

- Chefs-d'oeuvre de la Renaissance italienne de la collection Edmond de Rothschild au musée du Louvre, Pékin, China Central Academy of Fine Arts Museum, 14/11/2010 - 23/01/2011
- Il Rinascimento italiano nella collezione Rothschild del Louvre, Florence, Casa Buonarroti, 27/05/2009 - 14/09/2009
Last updated on 06.09.2021
The contents of this entry do not necessarily take account of the latest data.