Costume d'Égyptien dansant pour l'apothéose d'« Isis »

vers 1677
LEPAUTRE Jacques, attribué à
1939 DR/ Recto
Département des Arts graphiques
Inventory number
1939 DR/ Recto
Handwritten inventory reference:
vol.1, p.14
Collection
Département des Arts graphiques
Collection Edmond de Rothschild
Artist/maker / School / Artistic centre
LEPAUTRE Jacques (1653-1684), attribué à
Ecole française
(Mickaël Bouffard, Victoria Fernandez Masaguer et Jérôme de La Gorce, 2021)

Description

Object name/Title
Costume d'Égyptien dansant pour l'apothéose d'« Isis »
Costumes des Fêtes, Mascarades. Théâtres, etc., de Louis XIV
Type of object
Dessin
Description/Features
Commentaire :
Le frontispice de Jean Lepautre pour le livret d'Isis, représentant l'apothéose de la nymphe Io, permet d'identifier plusieurs costumes des peuples d'Égypte, que Berain s'ingénie à décliner en sept modèles à la fois variés et unifiés sur le plan stylistique. On voit ici un costume destiné aux huit Égyptiens dansant (avec 1965 DR et 2727 DR). Les Égyptiennes, incarnées par quatre hommes pour la danse et quatre femmes pour le chant (2440 DR et 2517 DR). Pour donner au spectateur l'impression que ces différents personnages appartiennent au seul et même peuple, Berain s'adonne à un ingénieux chassé-croisé dans la répartition des détails du costume : l'Égyptien dansant aux castagnettes (2727DR) est coiffé de la même toque tailladée que l'Égyptienne dansante (2440 DR), qui arbore sur sa jupe des rinceaux identiques à ceux de sa contrepartie chantante (2517 DR). Celle-ci porte un corps de robe et une coiffure analogues à ceux du troisième personnage féminin (1922 DR), qui partage, quant à elle, ses rayures avec le choriste (1938 DR) et ses hauts de manche avec son partenaire de danse ici représenté. Ce dernier est affublé d'un col à crevés qui renvoie à celui du danseur au tambour de basque (1965 DR), dont les lambrequins sont la version raccourcie de ceux de la chanteuse mentionnée ci-dessus. Ainsi, les habitants du Nil ont au moins un détail de costume en commun avec un autre des membres de la troupe, jeu de rappel qui crée une cohérence stylistique tout en évitant la monotonie d'un tableau où quarante-quatre interprètes porteraient le même costume. On connaît trois dessins de Berain pour cette scène dans les collections de Stockholm, dont ce collaborateur a su préciser des détails qui ne sont parfois qu'esquissés dans les versions originales (Nationalmuseum, NMH 84/1874, fol. 77, fol. 78 et NMH 81/1874, fol. 101). Si les annotations des exemplaires de Stockholm ont été perdues par le découpage des silhouettes, ne laissant que des traits tronqués pour témoigner de leur existence, cette série attribuée à Jacques Lepautre porte encore les siennes, même si elles sont souvent partiellement effacées. Leur présence signifie que ces feuilles sont elles aussi des dessins préparatoires à la confection des costumes. La première du spectacle ayant eu lieu en janvier 1677, tous ces dessins datent probablement de l'automne de l'année précédente. Quant aux étranges postures de cet Égyptien et de son camarade chantant (1938 DR). L'un d'eux brandit un poing signifiant la menace ou la vengeance et l'autre fait le signe des « cornes » utilisé pour se moquer des cocus ou encore pour émettre un reproche. Ces gestes injurieux ne peuvent s'adresser qu'à la furie Errinis (2093 DR), renvoyée aux Enfers par Junon au dernier acte, après avoir pardonné à sa rivale Io d'avoir suscité l'amour de Jupiter. (M. Bouffard dans « En scène! Dessins de costumes de la collection Edmond de Rothschild », cat. expo Paris, musée du Louvre, du 27 octobre 2021 au 31 janvier 2022, sous la direction de Mickaël Bouffard, Victoria Fernández Masaguer et Jérôme de La Gorce, éditions Liénart et musée du Louvre, 2021, p. 36 et p.192-193 cat. 63b; J. de La Gorce p. 20 et 162).

Physical characteristics

Dimensions
H. 0,227 m ; L. 0,167 m
Materials and techniques
Plume et encre brune, lavis gris, traces de pierre noire

Places and dates

Date
vers 1677

History

Object history
Claude Pioche sieur du Rondray, 1733; Gilbert Paignon-Dijonval, 1810; Charles-Gilbert, Vicomte de Morel-Vindé, sa vente, 1819; Samuel Woodburn, Londres ; Colnaghi ; acquis par Danlos pour Edmond de Rothschild en 1889 ; don au musée du Louvre en 1935.
Collector / Previous owner / Commissioner / Archaeologist / Dedicatee
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Acquisition details
don
Acquisition date
1935

Location of object

Current location
Réserve Edmond de Rothschild
Recueil de dessins : Costumes des Fêtes, Mascarades. Théâtres, etc., de Louis XIV - Tome V - 1903 DR à 2013 DR

The artwork can be seen by appointment in the Louvre's Prints and Drawings Study Room.

Exhibition history

- En scène ! Dessins de costumes de la collection Edmond de Rothschild
Etape :
Musée du Louvre, Paris, France - 28 octobre 2021 - 31 janvier 2022
Organisée par : Musée du Louvre-Département des Arts Graphiques (Paris, France)
Last updated on 07.02.2022
The contents of this entry do not necessarily take account of the latest data.