© 2008 Musée du Louvre / Georges Poncet
© 2008 Musée du Louvre / Georges Poncet
© 2008 Musée du Louvre / Georges Poncet
© 2008 Musée du Louvre / Georges Poncet

papyrus

Date de création/fabrication : Ptolémée III Evergète I (d'après texte-an 15-232 Av Jc) (-246 - -222)
Lieu de découverte : Thèbes (Haute Égypte->région thébaine = région de Thèbes) (d'après texte)
Numéro d’inventaire
Numéro principal : N 2429

description

Dénomination / Titre
Dénomination : papyrus
Description / Décor
Etat de l'oeuvre : sans début
Inscriptions
Écriture :
démotique
grec
Nature du texte :
acte de mariage
date
Noms et titres
Ptolémée III Evergète I ; Ptolémée II Philadelphe (père) ; Arsinoé (mère)
Hellanikos ; Hellanikos (père) ; Aoupeherkouros (grand-père, prêtre-ouab d'Alexandre et des dieux Adelphes des dieux Evergètes)
Soukia (canéphore devant Arsinoé la Philadelphe) ; Likoutas (père)
Pakherkhonsou (huissier d'Amon d'Opé à l'ouest de Thèbes) ; Pana (père) ; Tadjehouty (mère) ; unetelle (femme) ; untel (beau-père) ; unetelle (belle-mère)
Ptah
Khonsoudjehouty ; Hor (père)
Théodoros ; Ptolemaios

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 33 cm ; Longueur : 68,5 cm
Matière et technique
Matériau : papyrus

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Ptolémée III Evergète I (d'après texte-an 15-232 Av Jc) (-246 - -222)
Lieu de découverte
Thèbes (Haute Égypte->région thébaine = région de Thèbes) (d'après texte)

Données historiques

Date d’acquisition
date de l'inscription sur l'inventaire : 16/02/1857
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités égyptiennes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Devéria, Théodule. Catalogue des manuscrits égyptiens écrits sur papyrus, ostraca, toile, tablettes et ostraca en caractères hiéroglyphiques, hiératiques, démotiques, grecs, coptes, arabes et latins qui sont conservés au Musée égyptien du Louvre. Paris, Charles de Mourgues Frères, 1872. , p. : 215, XII. 11
Dernière mise à jour le 08.07.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances