relief mural ; bloc de paroi ; Adoption de Nitocris

-664 / -610 (Ouahibrê Psammétique I)
Lieu de découverte : Karnak (Thèbes Est->Thèbes->région thébaine = région de Thèbes) (d'après vendeur)
E 26905
Département des Antiquités égyptiennes
Actuellement visible au Louvre
Salle 001
Aile Napoléon, Niveau 0
Numéro d’inventaire
Numéro principal : E 26905

description

Dénomination / Titre
Dénomination : relief mural ; bloc de paroi
Titre d'usage : Adoption de Nitocris
Description / Décor
Décor : intronisation de la divine adoratrice ; Amon (couronne d'Amon, bras droit avancé, protégeant) ; divine adoratrice (dépouille de vautour) ; Horus (dieu à tête de faucon, debout, baudrier croisé, bras levés)
Etat de l'oeuvre : fragment
Inscriptions
Écriture :
hiéroglyphique
Nature du texte :
formules rituelles
Noms et titres
Nitocris (adoratrice du dieu) (noms et titre restitués)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 26 cm ; Longueur : 104 cm ; Epaisseur : 8 cm
Matière et technique
Matériau : grès
Technique : bas-relief creux = sculpture en creux, peinture
Couleur : ocre rouge

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Ouahibrê Psammétique I (daté de l'an 9) (mention de personnage) (-664 - -610)
Lieu de découverte
Karnak (Thèbes Est->Thèbes->région thébaine = région de Thèbes) (d'après vendeur)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Schulman, Hans M. F. (Vendeur)
Höger, Joh. (Intermédiaire)
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
date de comité/commission : 16/04/1970
date du conseil : 22/04/1970
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités égyptiennes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Napoléon, Salle 001 - Expositions temporaires Hall Napoléon

Bibliographie

- Rondot, Vincent ; Drici, Faïza (dir.), Pharaon des Deux Terres. L'épopée africaine des rois de Napata, cat. exp. (Paris, musée du Louvre, 28 avril au 25 juillet 2022), Paris ; Madrid, Louvre éditions ; éditions El Viso, 2022, p. 276, ill. p. 276-277 ; fig. 97 p. 277, n° 120
- Gombert-Meurice, Florence ; Payraudeau, Frédéric (dir.), Servir les dieux d'Egypte : Divines Adoratrices, Chanteuses et Prêtres d’Amon à Thèbes, cat. exp. (Grenoble (Externe, France), Musée de Grenoble, 2018), Paris / Grenoble, Somogy Editions d'Art / Musée de Grenoble, 2018, p. 300, ill. p. 300, cat. 146
- Jansen-Winkeln, Karl, Inschriften der Spätzeit. Teil IV: Die 26. Dynastie, 2, Gottesgemahlinnen/26. Dynastie insgesamt, Wiesbaden, Harrassowitz Verlag, 2014, p. 609, n° 59-16
- Charron Alain, « L'intronisation de Nitocris », Égypte, Afrique & Orient, 56, 2009, 43-52, p. 43-52, fig. 1, p. 43
- Desti, Marc, Souveraines de la Vallée du Nil, Saint-Cyr-sur-Loire, Alan Sutton, 2003, p. 171, ill. p. 170
- Cabrol, Agnès, Les voies processionnelles de Thèbes, 97, Louvain, Peeters, (Orientalia Lovaniensia Analecta = OLA ; 97), 2001, p. 597
- Ziegler, Christiane ; Letellier, Bernadette ; Delange, Élisabeth ; Pierrat-Bonnefois, Geneviève ; Barbotin, Christophe ; Étienne, Marc, Les Antiquités égyptiennes: guide du visiteur, 1, [Musée du Louvre, Paris], Paris, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1997, p. 70
- Dewachter, Michel, « Remarque à propos d'un bas-relief ptolémaïque détruit: le bloc Boulogne Inv. 117.2 », dans De Meulenaere, Herman ; Limme, Luc (dir.), Artibus Aegypti. Studia in honorem Bernardi V. Bothmer, a collegis amicis discipulis conscripta, Bruxelles, Musées Royaux d'Art et d'Histoire, 1983, p. 46 note 7
- Vandier, Jacques, « Nouvelles acquisitions: Musée du Louvre, Département des antiquités égyptiennes », La Revue du Louvre et des musées de France, 21-2, 1971, p. 95-106, p. 104, fig. 15

Expositions

- Servir les dieux d'Egypte : Divines Adoratrices, Chanteuses et Prêtres d’Amon à Thèbes, Grenoble (Externe, France), Musée de Grenoble, 24/10/2018 - 27/01/2019
- Pharaon des deux Terres. L’épopée africaine des rois de Napata, Napoléon, Exposition Temporaire sous pyramide, 27/04/2022 - 25/07/2022, étape d'une exposition itinérante
Dernière mise à jour le 25.04.2022
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances