© 2021 Musée du Louvre / Christian Décamps
vue d'ensemble ; profil gauche © 2011 Musée du Louvre / Georges Poncet
vue d'ensemble ; face, recto, avers, avant © 2011 Musée du Louvre / Georges Poncet
vue d'ensemble ; profil droit © 2011 Musée du Louvre / Georges Poncet
© 2021 Musée du Louvre / Christian Décamps
© 2011 Musée du Louvre / Georges Poncet
© 2011 Musée du Louvre / Georges Poncet
© 2011 Musée du Louvre / Georges Poncet

serviteur funéraire momiforme

Date de création/fabrication : Basse Epoque ; époque ptolémaïque (attribution d'après style) (-664 - -30)
Lieu de découverte : Vaison-la-Romaine (France->Vaucluse)
Numéro d’inventaire
Numéro principal : E 22140

description

Dénomination / Titre
Dénomination : serviteur funéraire momiforme
Description / Décor
homme (linceul, perruque tripartite, bras croisés, tenant, pic, houe, fausse barbe enroulée)
Inscriptions
Écriture :
hiéroglyphique
Nature du texte :
nom
Noms et titres
Padinesouttaouy (?) ; Tadiousir (mère)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 12 cm ; Largeur : 3 cm ; Profondeur : 2,1 cm
Matière et technique
Matériau : faïence siliceuse
Couleur : vert

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Basse Epoque ; époque ptolémaïque (attribution d'après style) (-664 - -30)
Lieu de découverte
Vaison-la-Romaine (France->Vaucluse)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
attribué au Louvre
Date d’acquisition
date de l'inscription sur l'inventaire : 1948

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Galliano, Geneviève (dir.), Un jour, j'achetai une momie, Émile Guimet et l'Égypte antique, cat. exp. (Lyon, Musée des Beaux-Arts, 30 mars - 2 juillet 2012), Paris ; Lyon, Hazan ; musée des Beaux-Arts de Lyon, 2012, p. 215, ill. p. 215, n° 82c

Expositions

- Un jour j'achetai une momie. Emile Guimet et l'Egypte antique, Lyon (France), Musée des Beaux-Arts, salle d'exposition, 30/03/2012 - 03/07/2012
Dernière mise à jour le 21.05.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances