applique

Date de création/fabrication : époque romaine (attribution d'après style) (0 - 299)
Lieu de découverte : Amrit (Proche-Orient->Syrie)
Actuellement visible au Louvre
Salle 180
Aile Denon, Niveau -1
Numéro d’inventaire
Numéro principal : E 25948

description

Dénomination / Titre
Dénomination : applique
Description / Décor
Bès (debout, nu, couronne de Bès)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 44,5 cm ; Largeur : 20 cm ; Epaisseur : 4,8 cm
Matière et technique
Matériau : bronze
Technique : demi-ronde-bosse

Lieux et dates

Date de création / fabrication
époque romaine (attribution d'après style) (0 - 299)
Lieu de découverte
Amrit (Proche-Orient->Syrie)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
date de l'inscription sur l'inventaire : 1967
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités égyptiennes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Denon, [OMER] Salle 180 - Statues et mobilier du culte, Vitrine 25 Les divinités isiaques

Bibliographie

- Gubel, Eric. « Bronze Work in the Phoenician Homeland: a preliminary Survey ». In : Jiménez Ávila, Javier (éd.). Phoenician Bronzes in Mediterranean. Madrid, Real Academia de la Historia, 2015. p. 241-268. Bibliotheca Archaeologica Hispana ; 45. , p. : 244, 249, fig. 8
- Bel, Nicolas ; Giroire, Cécile ; Gombert, Florence ; Rutschowscaya, Marie-Hélène. L'Orient romain et byzantin au Louvre. Arles ; Paris, Actes Sud ; Louvre éditions, 2012. , p. : 187, fig. 165a p. 187
- Vandier, Jacques. La donation L. De Clerc - H. de Boisgelin. Antiquités égyptiennes. Revue du Louvre et des musées de France, 1968, 4/5-1968, 309-320., p. : 318 note 29, fig. 11 p. 316
- Vogüé, Melchior de ; Babelon, Ernest ; Pottier, Edmond ; Académie des inscriptions et belles-lettres (France) (éd.). De Ridder, André. Collection de Clercq. III, Les bronzes. Paris, E. Leroux, 1905. , p. : 136-137, pl. XXXII, 4, n° 212
Dernière mise à jour le 29.01.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances