© 2006 Musée du Louvre / Christian Décamps
© 2014 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© 2006 Musée du Louvre / Christian Décamps
© 2006 Musée du Louvre / Christian Décamps
© 2006 Musée du Louvre / Christian Décamps
© 2014 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© 2006 Musée du Louvre / Christian Décamps
© 2006 Musée du Louvre / Christian Décamps

scaraboïde ; perle

Date de création/fabrication : Khâkhéperrê Sésostris II (mention de règne) (-1868 - -1862)
Lieu de découverte : inconnu
Actuellement visible au Louvre
Salle 636
Aile Sully, Niveau 1
Numéro d’inventaire
Numéro principal : E 3168
N° anc. coll. : Anastasi n°703

description

Dénomination / Titre
Dénomination : scaraboïde ; perle
Description / Décor
à 4 faces

Décor : cartouche royal (4)
Inscriptions
Écriture :
hiéroglyphique
Nature du texte :
nom de couronnement
nom de naissance
Noms et titres
Sésostris II

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Longueur : 2,24 cm ; Largeur : 1,18 cm ; Epaisseur : 1,20 cm
Matière et technique
Matériau : stéatite émaillée
Couleur : bleu vert

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Khâkhéperrê Sésostris II (mention de règne) (-1868 - -1862)
Lieu de découverte
inconnu

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
date de l'inscription sur l'inventaire : 1857
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités égyptiennes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Sully, [AE] Salle 636 - Le Moyen Empire, Galerie d'étude, Vitrine ge 1

Bibliographie

- Petrie, William Matthew Flinders. Historical Scarabs. A Series of Drawings from the Principal Collections arranged chronologically. Londres, D. Nutt, 1889. , pl. 8, n° 228
- Lenormant, François. Catalogue d'une collection d'antiquités égyptiennes. Collection rassemblée par M. D'Anastasi, consul général de Suède à Alexandrie. [Vente, Paris, 76 rue de Clichy, 23-27 juin 1857]. Felix Schayé. , n° 703
Dernière mise à jour le 12.02.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances