vue d'ensemble ; face, recto, avers, avant © 2012 Musée du Louvre / Christian Décamps
vue d'ensemble ; dos, verso, revers, arrière © 2012 Musée du Louvre / Christian Décamps
© 2012 Musée du Louvre / Christian Décamps
© 2012 Musée du Louvre / Christian Décamps

figurine de tête de femme romaine à cou fermé

Date de création/fabrication : époque romaine (d'après style) (-30 - 395)
Lieu de découverte : tombe de Leukyoné = tombe de Leukyôné (nécropole inconnue->Antinoé->rive est Moyenne Égypte) (?)
Actuellement visible au Louvre
Salle 180
Aile Denon, Niveau -1
Numéro d’inventaire
Numéro principal : E 21458

description

Dénomination / Titre
Dénomination : figurine de tête de femme romaine à cou fermé
Description / Décor
femme (tête de, coiffure romaine)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 6 cm
Matière et technique
Matériau : terre cuite
Technique : moulage = moulé, peinture = peint, ronde-bosse
Couleur : blanc

Lieux et dates

Date de création / fabrication
époque romaine (d'après style) (-30 - 395)
Lieu de découverte
tombe de Leukyoné = tombe de Leukyôné (nécropole inconnue->Antinoé->rive est Moyenne Égypte) (?)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
attribué au Louvre
Date d’acquisition
date de l'inscription sur l'inventaire : 1948
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités égyptiennes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Denon, [OMER] Salle 180 - Statues et mobilier du culte, Vitrine 23 Les divinités isiaques

Bibliographie

- Dunand, Françoise. Catalogue des terres cuites gréco-romaines d'Égypte. [Musée du Louvre, Paris. Département des Antiquités égyptiennes.]. Paris, Réunion des Musées Nationaux = RMN, 1990. 1 vol., 349 p., , p. : 251, 724 p. 251, 724
- Musée du Louvre. Coiffures antiques du Louvre. [Exposition, Paris, La Galerie Esplanade de la Défense Parvis du CNIT, 21 mai - 13 juin 1982]. Paris, Mondial coiffure beauté, 1982. 55 p., , p. : 22, n° 37
Dernière mise à jour le 22.07.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances