vue d'ensemble ; face, recto, avers, avant © 2010 Musée du Louvre / Georges Poncet
vue d'ensemble ; vue avec montage ; face, recto, avers, avant © 2012 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© 2010 Musée du Louvre / Georges Poncet
© 2012 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes

stèle cintrée

-664 / -525 (XXVIe dynastie)
N 2693 ; Salt n°3842 ?
Département des Antiquités égyptiennes
Numéro d’inventaire
Numéro principal : N 2693
N° anc. coll. : Salt n°3842 ?

description

Dénomination / Titre
Dénomination : stèle cintrée
Description / Décor
Décor : scène d'adoration ; homme (debout, adorant) ; Rê Horakhty (?, debout) ; Osiris (debout) ; Isis (déesse ailée, signe d'Isis, debout, présentant, oeil oudjat) ; les 4 fils d'Horus (debout)
dans le cintre ; disque solaire ailé à uraeus
Inscriptions
Écriture :
hiéroglyphique
Nature du texte :
formule d'offrande
formules rituelles
Noms et titres
Taimenoudja (?, supérieur des tisserands du domaine d'Osiris ?) ; Hor (père) ; Osiris

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 28,8 cm ; Largeur : 23,8 cm ; Epaisseur : 3 cm
Matière et technique
Matériau : bois
Technique : peinture (sur enduit)
Couleur : blanchâtre-beige-vert-rouge-bleu

Lieux et dates

Date de création / fabrication
XXVIe dynastie (attribution d'après style) (-664 - -525)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Salt, Henry (Vendeur ; Collectionneur)
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
date de l'arrêté/décision : 1826
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités égyptiennes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Guichard, Sylvie (dir.), Champollion, Jean-François, Notice descriptive des monuments égyptiens du Musée Charles X, Paris, Louvre éditions / éditions Khéops, 2013, p. 318, ill. p. 318, V. 4
- Champollion, Jean-François, Notice descriptive des monumens égyptiens du Musée Charles X, Paris, Imprimerie de Crapelet, 1827, p. 159, V. 4
Dernière mise à jour le 14.06.2022
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances