serviteur funéraire

Date de création/fabrication : XXe dynastie (an 5 de la XXe dyn) (contexte de fouilles) (-1186 - -1069)
Lieu de découverte : petits souterrains (Sérapéum = Sérapéum de Memphis->Saqqara-Nord->Saqqara) (Porte d'entrée des petits souterrains.)
Numéro d’inventaire
Numéro principal : N 5234 51
Autre numéro d'inventaire : IM 3197 ?
Numéro d'usage : S 1819

description

Dénomination / Titre
Dénomination : serviteur funéraire
Description / Décor
Apis (dieu à tête de taureau, disque solaire)
Inscriptions
Écriture :
hiéroglyphique
Nature du texte :
nom
Noms et titres
Apis

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 17,3 cm ; Largeur : 4,6 cm ; Profondeur : 2,9 cm
Matière et technique
Matériau : faïence siliceuse
Couleur : vert-brun foncé

Lieux et dates

Date de création / fabrication
XXe dynastie (an 5 de la XXe dyn) (contexte de fouilles) (-1186 - -1069)
Lieu de découverte
petits souterrains (Sérapéum = Sérapéum de Memphis->Saqqara-Nord->Saqqara) (Porte d'entrée des petits souterrains.)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
partage après fouilles
Date d’acquisition
date de l'inscription sur l'inventaire : 1852
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités égyptiennes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Bovot, Jean-Luc, « Les serviteurs funéraires du Sérapeum au Louvre », Égypte, Afrique & Orient, 82, 2016, p. 13-42, p. 18, fig. 7
- Bovot, Jean-Luc, « Les serviteurs funéraires du Sérapeum au Louvre », Égypte, Afrique & Orient, 82, 2016, p. 13-42, p. 19
- Chaouabtis, des travailleurs pharaoniques pour l’éternité, cat. exp. (Paris, Musée du Louvre, 2003), Paris, Éditions de la Réunion des Musées Nationaux = RMN, 2003, p. 25, 85, ill p. 25, n° 99
- Mariette, Auguste, Le Sérapéum de Memphis, Paris, Gide, 1857, pl. 22 n° 11

Expositions

- Méroé : un empire sur le Nil, Richelieu, Salles d'Exposition temporaire, 24/03/2010 - 06/09/2010
Dernière mise à jour le 04.03.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances