herminette ; simulacre

Date de création/fabrication : Thoutmosis III (mention de règne) (-1479 - -1425)
Lieu de découverte : Deir el-Bahari (Thèbes Ouest->Thèbes->région thébaine = région de Thèbes) (dépôt de fondation du temple de Thoutmosis III)
Actuellement visible au Louvre
Salle 327
Aile Sully, Niveau 0
Numéro d’inventaire
Numéro principal : E 21195 BIS

description

Dénomination / Titre
Dénomination : herminette ; simulacre
Description / Décor
herminette
Inscriptions
Écriture :
hiéroglyphique
Nature du texte :
nom de couronnement
Noms et titres
Thoutmosis III ; Amon (mention du temple Djeser Akhet Imen)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 8 cm ; Longueur : 25,7 cm ; Epaisseur : 0,6 cm
Matière et technique
Matériau : bois
Technique : gravure = gravé

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Thoutmosis III (mention de règne) (-1479 - -1425)
Lieu de découverte
Deir el-Bahari (Thèbes Ouest->Thèbes->région thébaine = région de Thèbes) (dépôt de fondation du temple de Thoutmosis III)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
attribué au Louvre
Date d’acquisition
date de l'inscription sur l'inventaire : 1948
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités égyptiennes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Sully, [AE] Salle 327 - Le parvis du temple nord, Vitrine 1

Bibliographie

- Galliano, Geneviève (dir.). Un jour, j'achetai une momie, Émile Guimet et l'Égypte antique. [Exposition, Lyon, Musée des Beaux-Arts, 30 mars - 2 juillet 2012]. Paris ; Lyon, Hazan ; musée des Beaux-Arts de Lyon, 2012. , p. : 166, ill. p. 166, 15
- Ziegler, Christiane ; Labbé-Toutée, Sophie. Pharaon. [Exposition, Paris, Institut du monde arabe, 15 oct. 2004 au 10 avril 2005]. Paris, Flammarion, 2004. , p. : 148, n° 51

Expositions

- Un jour j'achetai une momie. Emile Guimet et l'Egypte antique, Lyon (France), Musée des Beaux-Arts, salle d'exposition, 30/03/2012 - 03/07/2012
Dernière mise à jour le 29.01.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances