élément architectural

Date de création/fabrication : Ramsès II (inscription/dédicace/signature) (-1279 - -1213)
Lieu de découverte : inconnu
Actuellement visible au Louvre
Salle 324
Aile Sully, Niveau 0
Numéro d’inventaire
Numéro principal : D 62
Autre numéro d'inventaire : E 3907

description

Dénomination / Titre
Dénomination : élément architectural
Description / Décor
Décor : disque solaire (flanqué de, double plume) ; cartouche royal (sur) ; signe de l'or
Etat de l'oeuvre : fragment
Inscriptions
Écriture :
hiéroglyphique
Nature du texte :
nom de couronnement
nom de naissance
Noms et titres
Ramsès II

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 26 cm ; Largeur : 14 cm ; Epaisseur : 10,5 cm
Matière et technique
Matériau : calcaire
Technique : gravure = gravé, peinture = peint
Couleur : jaune

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Ramsès II (inscription/dédicace/signature) (-1279 - -1213)
Lieu de découverte
inconnu

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
date de l'inscription sur l'inventaire : 1864
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités égyptiennes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Sully, [AE] Salle 324 - Le temple, Vitrine 1

Bibliographie

- Desti, Marc, sous la direction de. Des dieux, des tombeaux, un savant. En Egypte, sur les pas de Mariette pacha. [Exposition, Boulogne-sur-Mer, Château-musée, 10 mai - 30 août 2004]. Paris, Somogy éditions d'art, 2004. , p. : 278, fig. p. 279, 135
- Rougé, Emmanuel de (vicomte). Notice des monuments exposés dans la Galerie d'antiquités égyptiennes, Salle du rez-de-chausssée et palier de l'escalier du sud-est au Musée du Louvre. [Musée égyptien du Louvre]. Paris, Charles de Mourgues Frères, 1872. , p. : 211, N° 62

Expositions

- Des dieux, des tombeaux, un savant. En Egypte sur les pas de Mariette Pacha, Boulogne-sur-Mer (Externe, France), Château-musée, 10/05/2004 - 30/08/2004
Dernière mise à jour le 18.06.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances