serviteur funéraire momiforme

-1294 / -1279 (Séthi I)
Lieu de provenance : KV 17 tombe de Séthi Ier (Thèbes Ouest->Vallée des Rois)

N 3478 ; Salt n°3759
Département des Antiquités égyptiennes
Numéro d’inventaire
Numéro principal : N 3478
N° anc. coll. : Salt n°3759

description

Dénomination / Titre
Dénomination : serviteur funéraire momiforme
Description / Décor
roi (linceul, bras croisés, perruque tripartite)

Etat de l'oeuvre : jambes manquantes
Inscriptions
Écriture :
hiéroglyphique
Nature du texte :
nom de couronnement
Noms et titres
Séthi I

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 9 cm ; Largeur : 4,04 cm ; Profondeur : 2,3 cm
Matière et technique
Matériau : albâtre égyptien
Technique : gravure, incrustation
Couleur : signés graves remplis de bleu

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Séthi I (mention de règne) (-1294 - -1279)
Lieu de provenance
KV 17 tombe de Séthi Ier (Thèbes Ouest->Vallée des Rois)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Salt, Henry (Vendeur ; Collectionneur)
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
date de l'inscription sur l'inventaire : 1826
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités égyptiennes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Chaouabtis, des travailleurs pharaoniques pour l’éternité, cat. exp. (Paris, Musée du Louvre, 2003), Paris, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 2003, p. 56, 61, 91, n° 226
- Bovot, Jean-Luc, Les serviteurs funéraires royaux et princiers de l'Ancienne Égypte, [Musée du Louvre, Paris. Département des Antiquités égyptiennes.], Paris, Réunion des musées nationaux, 2003, p. 81 ; 125-126, fig. p. 125-126, n° 47
- Bovot, Jean-Luc, « Du Caire au Louvre : la dispersion des chaouabtis de Sethi Ier », dans Egyptian Museum, Collections around the World, Studies for the Centennial Egyptian Museum, Le Caire, 2002, p. 143-152, p. 143 note 2 ; 149 note 49
Dernière mise à jour le 04.03.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances