© 1997 Musée du Louvre / Christian Larrieu
© 2012 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© 1997 Musée du Louvre / Christian Larrieu
© 2012 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes

houe à soc étroit ; simulacre

Date de création/fabrication : Nouvel Empire (attribution d'après style) (-1550 - -1069)
Numéro d’inventaire
Numéro principal : E 175
Autre numéro d'inventaire : N 4332

description

Dénomination / Titre
Dénomination : houe à soc étroit ; simulacre
Description / Décor
houe
Inscriptions
Écriture :
hiéroglyphique
Noms et titres
hem Neter(?)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 10,4 cm ; Largeur : 1 cm ; Profondeur : 5 cm
Matière et technique
Matériau : bois
Technique : gravure = gravé, peinture = peint
Couleur : texte rempli de bleu

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Nouvel Empire (attribution d'après style) (-1550 - -1069)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
date de l'inscription sur l'inventaire : 1852
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités égyptiennes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Bovot, Jean-Luc. Des paysans pour l'éternité. Égypte, Afrique & Orient, 2013, 70, p. 27-34. , p. : 32, fig. 7 p. 31
- Ziegler, Christiane ; Andreu, Guillemette ; Suzuki, Madoka (éd.). L'homme égyptien d'après les chefs-d'oeuvre du Louvre. [Exposition, Nagoya, Musée municipal, 29 mars-22 mai 2005 ; Fukuoka, Musée municipal 4 juin-18 juillet 2005 ; Tokyo, Musée métropolitain, 2 août-2 octobre 2005]. NHK Promotions, 2005. 255 p., , p. : 127 ; 242, ill. p. 127, 94-2
- Bovot, Jean-Luc. Chaouabtis, des travailleurs pharaoniques pour l’éternité. [Exposition, Paris, Musée du Louvre, 2003]. Paris, Éditions de la Réunion des Musées Nationaux = RMN, 2003. , p. : 49, 89, n° 177

Expositions

- L'homme Egyptien d'après les chefs d'œuvre du Louvre, Nagoya (Japon), City Art Museum, 29/03/2005 - 22/05/2005
Dernière mise à jour le 12.11.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances