© 2009 Musée du Louvre / Georges Poncet
© 2013 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© 2009 Musée du Louvre / Georges Poncet
© 2013 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes

sarcophage

Date de création/fabrication : époque ptolémaïque (attribution d'après style) (-332 - -30)
Actuellement visible au Louvre
Salle 334
Aile Sully, Niveau 0
Numéro d’inventaire
Numéro principal : E 17222
Autre numéro d'inventaire : E 17223
Autre numéro d'inventaire : AF 9897

description

Dénomination / Titre
Dénomination : sarcophage (fragments)
Description / Décor
Décor : collier ousekh (?) ; frise de fleurs ; frise de perles en gouttes
Etat de l'oeuvre : en deux fragments recollés

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 40 cm ; Longueur : 40 cm ; Largeur : 16,5 cm ; Epaisseur : 10 cm
Matière et technique
Matériau : calcaire
Matériau secondaire : os (?), verre
Technique : incrustation
Couleur : rouge, bleu foncé, bleu turquoise

Lieux et dates

Date de création / fabrication
époque ptolémaïque (attribution d'après style) (-332 - -30)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
achat en vente publique
Date d’acquisition
date de comité/commission : 27/06/1946
date du conseil : 04/07/1946
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités égyptiennes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Sully, [AE] Salle 334 - Matériaux et techniques, Vitrine 7

Bibliographie

- Arveiller-Dulong, Véronique ; Nenna, Marie-Dominique, Les verres antiques du Musée du Louvre, 3, Parures, instruments et éléments d'incrustation, [Musée du Louvre], Paris, Musée du Louvre ; Somogy, 2011, p. 357 ; 363, ill. p. 363, n° 583
- Pierrat-Bonnefois, Geneviève (dir.), Pierres de l'Egypte ancienne, cat. exp. (Agen (France), Musée des Beaux-Arts, 23/02/1985-20/05/1985), Agen, 1985,
- Vandier, Jacques, « Les dernières acquisitions égyptiennes », Musées de France, mars 1948, 1948, p. 34-38, p. 34, 36 notes 6-7, fig. 2
Dernière mise à jour le 24.06.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances