stèle cintrée, image 1/4
stèle cintrée, image 2/4
stèle cintrée, image 3/4
stèle cintrée, image 4/4
stèle cintrée, image 1/4
stèle cintrée, image 2/4
stèle cintrée, image 3/4
stèle cintrée, image 4/4
Télécharger
Suivant
Précédent

stèle cintrée

-664 / -332 (Basse Époque)
E 32645
Département des Antiquités égyptiennes
Actuellement visible au Louvre
Salle 318
Aile Sully, Niveau 0
Numéro d’inventaire
Numéro principal : E 32645

description

Dénomination / Titre
Dénomination : stèle cintrée
Description / Décor
Décor : scène d'adoration ; homme (à genoux, crâne rasé, pagne, adorant) ; poisson (barbus bynni, sur, base à corniche) ; table d'offrandes ; dans le cintre ; disque solaire ailé à uraeus
Inscriptions
Écriture :
hiéroglyphique
Nature du texte :
formule d'offrande
Noms et titres
Perehou ; Toukeshet (mère)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 30,7 cm ; Largeur : 24,3 cm
Matière et technique
Matériau : calcaire

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Basse Époque (attribution d'après style) (-664 - -332)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Hôtel Drouot, Maison de vente (n° 888)
Mlle Garcin, Collectionneur
Mode d’acquisition
achat en vente publique
Date d’acquisition
date de comité/commission : 13/04/2001
date de vente publique : 23/04/2001 (Drouot)
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités égyptiennes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Sully, [AE] Salle 318 - Animaux et dieux, Accès réservé

Bibliographie

- Malek, Jaromir, Topographical Bibliography of Ancient Egyptian Hieroglyphic Texts, Reliefs, and Paintings, 8.4, Objects of Provenance not known. Stelae, Dynasty XVIII to The Roman Period, Oxford, Griffith Institute, Ashmolean Museum, 2012, p. 499, n° 803-080-030
- Ziegler, Christiane, « Acquisitions. Musée du Louvre, département des Antiquités égyptiennes », Revue du Louvre. La revue des musées de France, 5, 2001, p. 81-82, p. 82, ill. p. 82, n° 12
Dernière mise à jour le 24.04.2024
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances