masque-plastron à dosseret

Date de création/fabrication : époque romaine (d'après style) (200 - 299)
Lieu de découverte : Touna el-Gebel = Tanis Superior (rive ouest Moyenne Égypte->Moyenne Égypte->Égypte)
Numéro d’inventaire
Numéro principal : E 12175 B

description

Dénomination / Titre
Dénomination : masque-plastron à dosseret (fragments)
Description / Décor
Décor : Qebehsenouf (debout, linceul) ; Amset (debout, linceul) ; Hapi (debout, linceul) ; femme (vu de face, debout, demi nu, robe, sandales, bracelet, bracelet de cheville, bracelet de bras)
Etat de l'oeuvre : incomplet ; fragments

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Largeur de l'accessoire : 24 cm ; Largeur : 14 cm ; Epaisseur : 2 cm ; Longueur : 23,5 cm ; Largeur : 9 cm ; Epaisseur : 2 cm ; Longueur : 23,7 cm ; Largeur : 10,2 cm ; Epaisseur : 2 cm
Matière et technique
Matériau : ficus (lien en lin dans un trou de l'angle inférieur d'une des planchettes)
Matériau secondaire : lin
Technique : peinture, stucage

Lieux et dates

Date de création / fabrication
époque romaine (d'après style) (200 - 299)
Lieu de découverte
Touna el-Gebel = Tanis Superior (rive ouest Moyenne Égypte->Moyenne Égypte->Égypte)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
partage après fouilles
Date d’acquisition
date de l'inscription sur l'inventaire : 1905
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités égyptiennes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Aubert, Marie-France ; Cortopassi, Roberta, Portraits funéraires de l'Egypte romaine, 1, Masques en stuc, [Musée du Louvre. Département des Antiquités égyptiennes], Paris, Réunion des musées nationaux, 2004, p. 11, 16, 171, ill. p. 171, D 26
- Dunand, Françoise ; Castel, Georges, « Deux lits funéraires d’époque romaine de la nécropole de Douch », Bulletin de l'Institut français d'archéologie orientale (BIFAO), 81, 1981, p. 77-110, p. 99 n. 4
Dernière mise à jour le 13.11.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances