© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville
© 2013 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville
© 2013 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes

décor architectural

Date de création/fabrication : époque byzantine (500 - 599)
Lieu de découverte : Baouit = Baouît (rive ouest Moyenne Égypte->Moyenne Égypte->Égypte)
Numéro d’inventaire
Numéro principal : AF 4789
Autre numéro d'inventaire : X 3261

description

Dénomination / Titre
Dénomination : décor architectural
Description / Décor
losange (en réseau) ; décor ajouré

Etat de l'oeuvre : fragments

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Longueur : 22 cm ; Largeur : 11,7 cm ; Epaisseur : 1,8 cm ; Longueur : 21,6 cm ; Largeur : 4,3 cm ; Epaisseur : 1,8 cm ; Longueur : 9,25 cm ; Largeur : 6,2 cm ; Epaisseur : 1,8 cm
Matière et technique
Matériau : tamaris = Tamarix sp.
Matériau secondaire : enduit
Technique : ajouré = ajourage, gravure = gravé, enduit (?), perforation = perforé = percement = percé

Lieux et dates

Date de création / fabrication
époque byzantine (500 - 599)
Lieu de découverte
Baouit = Baouît (rive ouest Moyenne Égypte->Moyenne Égypte->Égypte)

Données historiques

Mode d’acquisition
partage après fouilles
Date d’acquisition
date d'arrivée au Musée : 1902
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités égyptiennes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Rutschowscaya, Marie-Hélène. Catalogue des bois de l'Égypte copte. [Musée du Louvre, Paris]. Paris, Éd. de la Réunion des Musées Nationaux = RMN, 1986. 1 vol., , p. : 144, ill. 495, n° 495
- Anglade, Elise ; Rutschowscaya, Marie-Hélène. Les bois égyptiens du musée du Louvre (VIe-IXe siècle). Art and Archaeology Research Papers = AARP, 1979, 15, p. 1-8. , p. : 4, fig. 18 p. 6
- Rutschowscaya, Marie-Hélène. Essai d'un catalogue des bois coptes du Musée du Louvre. Les bois de Baouît. Revue archéologique, 1978, n° 2, p. 295-318. , p. : 298
Dernière mise à jour le 29.03.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances