© 2020 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© 2016 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© 2020 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© 2016 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes

clavus

Date de création/fabrication : époque byzantine (395 - 641)
Lieu de découverte : inconnu
Numéro d’inventaire
Numéro principal : E 11550
Autre numéro d'inventaire : AF 5652
Numéro catalogue : TC 235
Numéro catalogue : G 325
Autre numéro d'inventaire : X 4333

description

Dénomination / Titre
Dénomination : clavus
Description / Décor
Décor : cavalier
Etat de l'oeuvre : restauré

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Longueur : 27,4 cm ; Largeur : 9,5 cm ; Longueur avec accessoire : 30 cm ; Largeur avec accessoire : 23 cm
Matière et technique
Matériau : lin, laine
Technique : tapisserie

Lieux et dates

Date de création / fabrication
époque byzantine (395 - 641)
Lieu de découverte
inconnu

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
legs
Date d’acquisition
date du legs : 1916
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités égyptiennes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Bénazeth, Dominique. « Textiles du musée du Louvre, département des Antiquités égyptiennes : actualité et travaux en cours (2013-2018) ». In : De Moor, Antoine ; Fluck, Cäcilia ; Linscheid, Petra (éd.). Egypt as a textile hub. Textile interrelationships in the 1st millennium AD. Proceedings of the 10th conference of the research group 'Textiles from the Nile Valley' Antwerp, 27-29 October 2017. Tielt, Lannoo, 2019. p. 160-173. , p. : note 35, p. 167
- Bénazeth, Dominique. Les tissus égyptiens de Georges Marteau légués au Louvre en 1916. Bulletin de la Société d'Archéologie Copte = BSAC, 2018, 57, p. 77-90. , p. : 81
Dernière mise à jour le 07.08.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances