tenture

Date de création/fabrication : époque byzantine (attribution d'après style) (395 - 641)
Lieu de découverte : Antinoé (rive est Moyenne Égypte->Moyenne Égypte->Égypte)
Actuellement visible au Louvre
Salle 173
Aile Denon, Niveau -1
Numéro d’inventaire
Numéro principal : E 12602

description

Dénomination / Titre
Dénomination : tenture (?)
Description / Décor
Décor : Christ (?) ; nimbe ; chandelier
Etat de l'oeuvre : fragment

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 24 cm ; Largeur : 17,5 cm
Matière et technique
Matériau : lin
Matériau secondaire : peinture
Technique : toile, peinture = peint
Couleur : visage à fond gris blanc, rehaussé de taches ocre rouge ; coiffure en calotte courte jaune. L'auréole est marquée d'un bandeau central ocre rouge sur fond gris et blanc. Vêtement : taches grises, blanches, ocre rosé. A droite, chandelier (?) : beige avec légers rehauts ocre rouge.

Lieux et dates

Date de création / fabrication
époque byzantine (attribution d'après style) (395 - 641)
Lieu de découverte
Antinoé (rive est Moyenne Égypte->Moyenne Égypte->Égypte)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
partage après fouilles
Date d’acquisition
date d'arrivée au Musée : 1905
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités égyptiennes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Denon, [AE] Salle 173 - Égypte copte - Art et civilisation, Vitrine 17

Bibliographie

- Török, László. « Aspects of late antique art in Egypt ». In : Feder, Frank ; Lohwasser, Angelika (éd.). Ägypten und sein Umfeld in der Spätantike : vom Regierungsantritt Diokletians 284/285 bis zur arabischen Eroberung des Vorderen Orients um 635 - 646 ; Akten der Tagung vom 7. - 9.7.2011 in Münster [colloque, Münster, 2011]. Wiesbaden, Harrassowitz, 2013. p. 13-58. PHILIPPIKA. Altertumswissenschaftliche Abhandlungen - Contributions to the study of Ancient World cultures ; 61. , p. : 37 note 168
Dernière mise à jour le 14.01.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances