Bacchus et Érigone

1800 / 1900 (XIXe siècle)
MI 1361 ; 3480
Département des Peintures
En dépôt : Musée de Chartres, Chartres
Numéro d’inventaire
Numéro principal : MI 1361
Numéro dépositaire : 3480
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Bouchot, François (Paris, 1800 - Paris, 1842)
France École de

description

Dénomination / Titre
Titre : Bacchus et Érigone
Ancien titre : Une Bacchante
Description / Décor
Inscriptions
Inscription :
Au revers, sur châssis, au crayon noir : "n°3480"
Au revers, sur le châssis, étiquette imprimée : "21 (en rouge) Collection/Louis La Caze/1869", étiquette de marchand de couleurs Haro : "Au génie des arts/Rue du colombier, n°30, faubourg Saint-Germain, HARO [...] Paris, le (manuscrit) 4 janvier 1827".
Signature :
Signé en bas à gauche : Fois Bouchot

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 1,55 m ; Largeur : 2,01 m
Matière et technique
toile

Lieux et dates

Date de création / fabrication
XIXe siècle (1800 - 1900)

Données historiques

Historique de l'œuvre
Legs La Caze, 1869.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
legs
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Peintures

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Index

Catégorie

Bibliographie

- Faroult, Guillaume (dir.), La Collection La Caze - chefs d'oeuvre des peintures des XVIIe et XVIIIe siècles, cat. exp. (Paris, Musée du Louvre, 26 avril - 9 juillet 2007; Pau, musée des Beaux-Arts, 20 septembre - 10 décembre 2007; Londres, Wallace Collection, Hertford House, du 14 février au 18 mai 2008), Paris, Musée du Louvre éditions/Hazan, 2007, p. 61, 127, ill. coul. fig. 91
- Foucart-Walter, Élisabeth, « Tableaux déposés par le Louvre », dans Compin, Isabelle ; Roquebert, Anne (dir.), Catalogue sommaire illustré des peintures du musée du Louvre et du musée d'Orsay. V. Ecole française. Annexes et index, Paris, Editions de la Réunion des musées nationaux, 1986, p. 194-394, p. 212
Dernière mise à jour le 16.04.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances