face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble © 2004 Musée du Louvre / Peintures
face, recto, avers, avant ; détail © 2004 Musée du Louvre / Peintures
© 2004 Musée du Louvre / Peintures
© 2004 Musée du Louvre / Peintures

Saint François d'Assise en extase

Date de création/fabrication : XVIIe siècle (1600 - 1700)
En dépôt : Musée municipal, Draguignan
Numéro d’inventaire
Numéro principal : MI 1190
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Cairo, Francesco (San Stefano in Breno, 1607 - Milan, 1665)
Italie École de

Autres attributions :
Inventorié Comme : Anonyme

description

Dénomination / Titre
Titre : Saint François d'Assise en extase
Description / Décor

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 0,95 m ; Largeur : 0,73 m
Matière et technique
toile

Lieux et dates

Date de création / fabrication
XVIIe siècle (1600 - 1700)

Données historiques

Historique de l'œuvre
Paris, collection Louis La Caze (1798-1869) ; legs au musée du Louvre, 1869 ("Italie, XVIIe siècle") ; déposé au musée de Draguignan, 1872.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
legs
Date d’acquisition
date : 1869
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Peintures

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Draguignan (France), Musée municipal, salle d'exposition

Index

Catégorie

Bibliographie

- Loire, Stéphane, Peintures italiennes du XVIIe siècle du musée du Louvre : Florence, Gênes, Lombardie, Naples, Rome et Venise, Paris, Gallimard/Musée du Louvre Editions, 2006, p. 469, 508, ill. n&b
- Fabre, Régis ; Schantz, Danièle, Musée d'art et d'histoire de Draguignan : catalogue des oeuvres et chefs-d'oeuvre du XVIe au XXe siècle, Musée d'Art & d'Histoire, 2004, p. 29
- Brejon de Lavergnée, Arnauld ; Thiébaut, Dominique (dir.), Brejon de Lavergnée, Arnauld ; Thiébaut, Dominique, Catalogue sommaire illustré des peintures du musée du Louvre. II. Italie, Espagne, Allemagne, Grande-Bretagne et divers, Paris, R.M.N., 1981, p. 306
Dernière mise à jour le 28.05.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances