face, recto, avers, avant © 2019 Musée du Louvre / Peintures
dos, verso, revers, arrière © 2019 Musée du Louvre / Peintures
© 2019 Musée du Louvre / Peintures
© 2019 Musée du Louvre / Peintures

Goélands, bécasses, deux cerfs et une biche dans l'intérieur d'une cour

Date de création/fabrication : XVIIe siècle (1600 - 1700)
En dépôt : Musée International de la Chasse, Gien
Numéro d’inventaire
Numéro principal : INV 4009
Autre numéro d'inventaire : R 139
Numéro dépositaire : C 32 D 108
Autre numéro d'inventaire : B 1179
Numéro dépositaire : D.53.24.4
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Bernaerts, Nicasius dit aussi , Nicasius (Anvers, 1620 - mort à Paris le 16 septembre 1678, 1678)
Pays-Bas du Sud École de

Autres attributions :
Inventorié Comme : Desportes, Alexandre-François (Champigneulle, 1661 - Paris, 1743), Attribué à
Inventorié Comme : Anonyme (Inventaire B)

description

Dénomination / Titre
Titre : Goélands, bécasses, deux cerfs et une biche dans l'intérieur d'une cour
Description / Décor
Inscriptions
Inscription :
Au revers, étiquette : "Musée National de Compiègne, Inventaire 1938 / n°2250 bis (goélands)".
Au revers, petit étiquette ancienne : "Tableau de la Ménagerie peint par Nicasius / 698"

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 0,47 m ; Largeur : 2,19 m
Matière et technique
toile

Lieux et dates

Date de création / fabrication
XVIIe siècle (1600 - 1700)

Données historiques

Historique de l'œuvre
Provenait du rebut de Compiègne.
Inscrit dans l'inventaire supplémentaire B de 1824 : mauvais état.
Mode d’acquisition
ancienne collection
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Peintures

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Index

Catégorie

Bibliographie

- Delieuvin, Vincent, « Le décor animalier de la Ménagerie de Versailles par Nicasius Bernaerts », Bulletin de la Société de l’histoire de l’art français, année 2008, 2009, p. 47-80, p. 53, 72, n&b, p. 53, Cat. n° 5; fig. 9
Dernière mise à jour le 12.08.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances