face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2011 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michel Ollivier
dos, verso, revers, arrière ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2011 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Thierry Ollivier
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue avec cadre © 1999 Musée du Louvre / Angèle Dequier
© 2011 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michel Ollivier
© 2011 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Thierry Ollivier
© 1999 Musée du Louvre / Angèle Dequier

C'est cela qui s'appelle lire

Date de création/fabrication : 1e moitié du XIXe siècle (vers 1800 - 1850)
Lucas Velázquez, Eugenio, Attribué à
Espagne, École de
Goya y Lucientes, Francisco de, Copie d'après
Numéro d’inventaire
Numéro principal : RF 2542
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Lucas Velázquez, Eugenio (Madrid, 1817 - Madrid, 1870), Attribué à
Espagne École de
Goya y Lucientes, Francisco de dit aussi Goya, Francisco de, Goya, Francisco José, (Saragosse, 1746 - Bordeaux, 1828), Copie d'après

description

Dénomination / Titre
Titre : C'est cela qui s'appelle lire
Ancien titre : La Toilette
Description / Décor
Copie libre d'après la planche 29 des Caprices de Goya intitulée Esto si que es leer (C'est cela qui s'appelle lire), de la célèbre série, publiée en 1799, comptant 80 estampes gravées à l'eau-forte et à l'aquatinte.
Inscriptions
Inscription :
En bas à gauche, nombre peint en blanc : "29". Collée au dos, une épreuve n°29 des Caprices, deuxième édition (ou troisième) sur vélin, avant les biseaux.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 0,31 m ; Hauteur avec accessoire : 0,497 m ; Largeur : 0,23 m ; Largeur avec accessoire : 0,418 m ; Epaisseur avec accessoire : 5 cm
Matière et technique
huile sur métal (fer blanc)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
1e moitié du XIXe siècle (vers 1800 - 1850)

Données historiques

Historique de l'œuvre
Vente des coll. de Monsieur L... [Lagaillarde, selon Lugt], de Madrid, et de Francesco Gama-Chico, ancien intendant des polices d'Espagne, Paris, 28-29 I 1856, n°29 (Goya, Homme d'état employant bien son temps); racheté par le vendeur.-vente, Paris 17 XI 1860, n°29 (id.) - T. Shiff; sa vente après décès, Paris, 3-4 IV 1905, n°53 ( attribué à Goya, La Toilette); Paul Cosson (1849-1926), avocat, Paris; legs de ce dernier, 1926 (id.).
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
legs
Date d’acquisition
date : 1926
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Peintures

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Index

Catégorie
Iconographie

Bibliographie

- Meslay, Olivier ; Foucart-Walter, Élisabeth, « Ecoles espagnole, portugaise et mexicaine », dans Foucart-Walter, Élisabeth (dir.), Catalogue des peintures britanniques, espagnoles, germaniques, scandinaves et diverses du musée du Louvre, [Musée du Louvre, Département des peintures], Paris, Louvre éditions / Gallimard, 2013, p. 57-103, p. 95,98, ill. n&b
- Gerard Powell, Véronique ; Ressort, Claudie, Musée du Louvre, Département des Peintures. Catalogue : Ecoles espagnole et portugaise, Paris, Réunion des musées nationaux, 2002, p. 318-320
- Vraiment faux, cat. exp. (Jouy-en-Josas, Fondation Cartier, 11 juin - 18 septembre 1988), Jouy-en-Josas, Fondation Cartier pour l'art contemporain, 1988,
- Brejon de Lavergnée, Arnauld ; Thiébaut, Dominique, Catalogue sommaire illustré des peintures du musée du Louvre. II. Italie, Espagne, Allemagne, Grande-Bretagne et divers, Paris, R.M.N., 1981, p. 117
- Eugenio Lucas et les satellites de Goya, cat. exp. (Castres, musée Goya (24 juin - 15 août 1972); Lille, Musée des beaux-arts (23 août - 8 oct. 1972)), 1972, n.p., n°64

Expositions

- Vraiment faux, Jouy-en-Josas (France), Fondation Cartier, 03/06/1988 - 18/09/1988
Dernière mise à jour le 12.04.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances