face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2016 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Tony Querrec
dos, verso, revers, arrière ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2016 Musée du Louvre / Peintures
dos, verso, revers, arrière ; détail marquage / immatriculation © 2016 Musée du Louvre / Peintures
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2003 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux
© 2016 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Tony Querrec
© 2016 Musée du Louvre / Peintures
© 2016 Musée du Louvre / Peintures
© 2003 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux

La Lapidation de saint Étienne

Date de création/fabrication : 1e moitié du XVIIe siècle (vers 1622 - 1624)
Actuellement visible au Louvre
Salle 845
Aile Richelieu, Niveau 2
Numéro d’inventaire
Numéro principal : INV 1082
Autre numéro d'inventaire : MR 584
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Poelenburgh, Cornelis van dit aussi Bruxo, Satyro, (Utrecht, vers 1586 - Utrecht, 1667)
Pays-Bas dit aussi Pays-Bas, , École de

description

Dénomination / Titre
Titre : La Lapidation de saint Étienne
Description / Décor
Sujet tiré des Actes des Apôtres (VII, 55-60). Le jeune Saül (futur apôtre saint Paul), encore non converti, figure parmi les persécuteurs vers le centre (il garde les vêtements des bourreaux). À noter que la scène du martyre qui eut lieu à Jérusalem est arbitrairement située à Rome, sur fond de célèbres monuments romains (porte Saint-Sébastien, mausolée de Cecilia Metella). – Attribué à Breenbergh au cours du XIXe s. (cf. Villot) en dépit d’une provenance louis-quatorzienne, citée par Villot, indiquant le nom de Poelenburgh, méprise qui a persisté jusqu’en 1959 et qui a pesé sur trois autres Poelenburgh du Louvre (les INV. 1083, 1084, 1086). – De la fin de la période italienne de l’artiste, vers 1622-1624, et sous la nette influence d’Annibal Carrache dans les figures.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 0,4 m ; Largeur : 0,53 m
Matière et technique
huile sur métal (cuivre)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
1e moitié du XVIIe siècle (vers 1622 - 1624)

Données historiques

Historique de l'œuvre
André Le Nôtre (1613-1700), Paris ; don de ce dernier à Louis XIV, 1693 (Poelenburgh) ; inventorié par N. Bailly, 1709 (Poelenburgh, cf. Engerand) ; apporté de Versailles au Muséum (Louvre), 1798 ; exposé au Louvre en 1799 et au moins jusqu’en 1804 comme Poelenburgh (cat., n° 439), le tableau figure toujours à l’Inventaire du Musée Napoléon comme Poelenburgh ; classé à Breenbergh sous la Restauration (cat. du livret du Musée royal, 1816, n° 273, et Inventaire M.R. 584).
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
ancienne collection royale/de la Couronne
Date d’acquisition
autres dates : 1799
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Peintures

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Richelieu, [Peint] Salle 845 - La Hollande et l’Italie

Bibliographie

- Foucart-Walter, Élisabeth (dir.), Foucart, Jacques, Catalogue des peintures flamandes et hollandaises du musée du Louvre, [Musée du Louvre, Département des peintures], Paris, Editions Gallimard/Musée du Louvre Editions, 2009, p. 101; 201, ill. n&b
Dernière mise à jour le 11.09.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances