face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2016 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2001 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Gérard Blot
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue avec cadre © 1999 Musée du Louvre / Peintures
© 2016 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
© 2001 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Gérard Blot
© 1999 Musée du Louvre / Peintures

La Mort de Didon, reine de Carthage

Date de création/fabrication : 2e quart du XVIIe siècle (vers 1635 - 1638)
Actuellement visible au Louvre
Salle 714
Aile Denon, Niveau 1
Numéro d’inventaire
Numéro principal : RF 1942 33
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Rubens, Petrus Paulus (Siegen (Westphalie), 1577 - Anvers, 1640)
Pays-Bas du Sud École de

description

Dénomination / Titre
Titre : La Mort de Didon, reine de Carthage
Description / Décor
Sujet tiré de Virgile (Énéide, IV) : Didon, reine et fondatrice de Carthage, délaissée par Énée, sur l’ordre de Jupiter (le destin d’Énée est Rome et non Carthage) et désespérée d’amour, se tue auprès de l’image d’Énée (Énéide, IV, 507-508), détail rarement représenté, le bûcher funèbre, élément fondamental de l’habituelle iconographie du thème, étant évoqué par des madriers au sol et une torche. L’épée est un présent d’Énée à Didon, le lit est celui des deux amants. – À dater vers 1635-1638. – La version du musée Getty à Los Angeles est manifestement d’atelier (cf. Frederiksen, n° 85 p. 69-70 : référence à diverses ventes anglaises du XIXe s. ; ne tranche pas sur le plan de la qualité entre les deux exemplaires : Louvre et Getty).
Inscriptions
Nature de marque :
cachet de cire

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 1,83 m ; Hauteur avec accessoire : 2,19 m ; Largeur : 1,17 m ; Largeur avec accessoire : 1,52 m
Matière et technique
huile sur toile

Lieux et dates

Date de création / fabrication
2e quart du XVIIe siècle (vers 1635 - 1638)

Données historiques

Historique de l'œuvre
Inventaire après décès de l’artiste, Anvers, 1640, [s.n°, intercalé entre les nos 174 et 175] (« Une Didon qui se tue »). – Gr. Enea Lanfranconi, de Presbourg, Hongrie ; sa vente après décès, Cologne, Heberle, 21-23 X 1895, n° 168 ; Sedelmeyer, marchand d’art, Paris, 1896 (cat., n° 34) ; Carlos de Beistegui (1863-1953), Paris (cité en sa possession « depuis peu » par Michel) ; don de ce dernier sous réserve d’usufruit, Biarritz, 1942 ; extinction de l’usufruit, 1953.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Beistegui, Carlos de (don de ce dernier sous réserve d’usufruit, Biarritz, 1942 ; extinction de l’usufruit, 1953.)
Mode d’acquisition
donation avec interdiction de prêt
Date d’acquisition
date : 1953
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Peintures

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Denon, [Peint] Salle 714 - Collection Beistegui

Bibliographie

- Musée du Louvre (éd.). Foucart, Jacques. Foucart-Walter, Elisabeth, coordination éditoriale. Catalogue des peintures flamandes et hollandaises du musée du Louvre. [Musée du Louvre/Département des Peintures]. Paris, Editions Gallimard/Musée du Louvre Editions, 2009. , p. : 244, ill. n&b
Dernière mise à jour le 08.12.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances