face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2010 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue avec cadre © 2000 Musée du Louvre / Peintures
© 2010 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux
© 2000 Musée du Louvre / Peintures

L'Air ou L'Optique

Date de création/fabrication : 1e quart du XVIIe siècle (1621)
Actuellement visible au Louvre
Salle 802
Aile Richelieu, Niveau 2
Numéro d’inventaire
Numéro principal : INV 1093
Autre numéro d'inventaire : MR 594
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Brueghel, Jan I dit aussi Brueghel de Paradis, Brueghel de Velours, l'Ancien (Bruxelles, 1568 - Anvers, 1625)
Pays-Bas du Sud École de

description

Dénomination / Titre
Titre : L'Air ou L'Optique
Description / Décor
Les oiseaux comme la sphère armillaire de la muse Uranie, la lunette du putto qui observe les chars d’Apollon (soleil) et de Diane (lune) et les instruments de mesure de l’espace en bas à droite signifient l’allégorie de l’Air. Reprise enrichie et inversée du Brueghel de même sujet, daté 1610, conservé au musée de Lyon (Werche, n° A 139). Figures un peu potelées et sculpturales, typiques de Van Balen, comme dans le tableau de Lyon. Seule la participation de Brueghel (oiseaux, ciel, paysage, arbres) a justifié ici sa signature (celle de Van Balen étant trop mineure pour être indiquée, cf. sur ce point Werche, p. 60).
Inscriptions
Signature :
S.D.b.d. : Brueghel 1621.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 0,45 m ; Largeur : 0,65 m
Matière et technique
huile sur métal (cuivre)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
1e quart du XVIIe siècle (1621)

Données historiques

Historique de l'œuvre
De la même série et provenance que l’INV. 1092 : en octobre 1621, Brueghel travaille encore à L’Air, commandé en 1613, à moins qu’il ne s’agisse de L’Eau, et il écrit en février 1622 qu’il l’a enfin expédié à Milan (cf. Crivelli), l’INV. 1093 rejoignant ainsi les 3 autres tableaux livrés à Borromeo dès avant 1618, sans que l’on puisse expliquer une livraison aussi tardive ; placé au palais de Saint-Cloud sous le Premier Empire (cf. Meyer [1969], p. 266 : état de 1810) ; non repris par l’Autriche après 1815.
Mode d’acquisition
conquête militaire
Date d’acquisition
date : 1796
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Peintures

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Richelieu, [Peint] Salle 802 - Grande peinture flamande de la première moitié du 17e siècle

Bibliographie

- Foucart-Walter, Élisabeth (dir.), Foucart, Jacques, Catalogue des peintures flamandes et hollandaises du musée du Louvre, [Musée du Louvre, Département des peintures], Paris, Editions Gallimard/Musée du Louvre Editions, 2009, p. 82; 106, ill. n&b
- Brejon de Lavergnée, Arnauld ; Foucart, Jacques ; Reynaud, Nicole, Catalogue sommaire illustré des peintures du musée du Louvre I : Ecoles flamande et hollandaise  , I, Paris, R.M.N., 1979, p. 35, ill. n&b
- Michel, Edouard, Musée national du Louvre. Catalogue raisonné des peintures du Moyen-Age, de la Renaissance et des temps modernes. Peintures flamandes du XVe et du XVIe siècle, Paris, Musées nationaux, 1953, p. 48-50, n° 1920
- Demonts, Louis, Musée national du Louvre. Catalogue des peintures exposées dans les galeries. III. Ecoles flamande, hollandaise, allemande et anglaise, Paris, Musées nationaux, 1922, p. 82, n° 1920
- Villot, Frédéric, Notice des tableaux exposés dans les galeries du Musée national du Louvre. 2ème partie. Écoles allemande, flamande et hollandaise, Paris, Vinchon, 1852, n° 59
- Lebrun, Jean-Baptiste-Pierre, Examen historique et critique des tableaux exposés provisoirement, venant des premier & second envois de Milan, Cremone, Parme, Plaisance, Modène, Cento & Bologne, auquel on a joint le détail de tous les Monuments des Arts qui sont arrivés d'Italie, Paris, Desenne, An VI (1797), p. 69, n° 138

Expositions

- Prêt d'échange " Sainte Anne ", Milan (Externe, Italie), Pinacoteca di Brera, 25/03/2012 - 26/06/2012
Dernière mise à jour le 30.06.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances