face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2016 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Tony Querrec
dos, verso, revers, arrière ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2016 Musée du Louvre / Peintures
dos, verso, revers, arrière ; détail marquage / immatriculation © 2016 Musée du Louvre / Peintures
dos, verso, revers, arrière ; détail cachet © 2016 Musée du Louvre / Peintures
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2003 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Thierry Le Mage
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue avec cadre © 2000 Musée du Louvre / Peintures
© 2016 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Tony Querrec
© 2016 Musée du Louvre / Peintures
© 2016 Musée du Louvre / Peintures
© 2016 Musée du Louvre / Peintures
© 2003 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Thierry Le Mage
© 2000 Musée du Louvre / Peintures

Village de Flandre traversé par une rivière avec charrettes sur la route

Date de création/fabrication : Fin du XVIIe siècle (vers 1680)
Actuellement visible au Louvre
Salle 854
Aile Richelieu, Niveau 2
Numéro d’inventaire
Numéro principal : INV 1090
Autre numéro d'inventaire : MR 592
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Gijsels, Pieter (Anvers, 1621 - Anvers, 1690 à 1691)
Pays-Bas du Sud École de

Autres attributions :
Ancienne Attribution : Bruegel, Pieter I dit aussi Le Vieux, Le rustique, Le drôle, (1525 - Bruxelles, 1569)

description

Dénomination / Titre
Titre : Village de Flandre traversé par une rivière avec charrettes sur la route
Ancien titre : Vue d'un village (56)
Description / Décor
Sur la route qui longe une rivière, deux paysannes et un paysan sont assis par terre avec des paquets auprès d'eux. Ils s'entretiennent avec un homme conduisant une charrette attelée d'un cheval blanc et appuyé sur un bâton. A droite, des bateaux amarrés au rivage. Dans le fond, un pont de bois sur la rivière, et, à gauche, plusieurs personnes arrêtées devant une hôtellerie. Pendant de l’INV. 1091.
Inscriptions
Nature de marque :
cachet de cire

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 0,121 m ; Largeur : 0,175 m
Matière et technique
huile sur bois

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Fin du XVIIe siècle (vers 1680)

Données historiques

Historique de l'œuvre
Ancienne coll. de la Couronne, selon l’Inventaire du Musée Napoléon, comme Pieter I Bruegel, avec son pendant (voir l’INV. 1091), ou plutôt saisie d’émigré à la Révolution : peut-être la saisie effectuée chez Anne-Paul de Montmorency († 1791),Ancienne coll. de la Couronne, selon l’Inventaire du Musée Napoléon, comme Pieter I Bruegel, avec son pendant (voir l’INV. 1091), ou plutôt saisie d’émigré à la Révolution : peut-être la saisie effectuée chez Anne-Paul de Montmorency († 1791), prince de Luxembourg, émigré, Paris : dépôt de Nesle, 1797 ; transmis au Directoire, même année (paire de « petits paysages » sur bois, par Bout et Baudouin [ = Boudewyns]) ; exposé au Louvre sous le Premier Empire (cat. du musée, 1810, n° 195), comme Pieter I Brueghel, et sous la Restauration (cat. du musée, 1823, n° 455), comme Gysen (sic). : dépôt de Nesle, 1797 ; transmis au Directoire, même année (paire de « petits paysages » sur bois, par Bout et Baudouin [ = Boudewyns]) ; exposé au Louvre sous le Premier Empire (cat. du musée, 1810, n° 195), comme Pieter I Brueghel, et sous la Restauration (cat. du musée, 1823, n° 455), comme Gysen (sic).
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Montmorency, Anne-Paul Emmanuel de, Prince du Luxembourg (Prince du Luxembourg, émigré, Paris, saisie d'émigré?)
Mode d’acquisition
saisie révolutionnaire
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Peintures

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Richelieu, [Peint] Salle 854 - Le paysage flamand

Bibliographie

- Foucart-Walter, Élisabeth (dir.), Foucart, Jacques, Catalogue des peintures flamandes et hollandaises du musée du Louvre, [Musée du Louvre, Département des peintures], Paris, Editions Gallimard/Musée du Louvre Editions, 2009, p. 148, ill. n&b
Dernière mise à jour le 13.05.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances