face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2004 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Gérard Blot
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2003 Musée du Louvre / Peintures
© 2004 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Gérard Blot
© 2003 Musée du Louvre / Peintures

À la villa Farnèse: les trois peupliers et le Mont Latium

Date de création/fabrication : 1e quart du XIXe siècle (1800 - 1825)
Numéro d’inventaire
Numéro principal : RF 3002
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Valenciennes, Pierre de dit aussi Valenciennes, Pierre Henri de, (1750 - 1819)
France École de

description

Dénomination / Titre
Titre : À la villa Farnèse: les trois peupliers et le Mont Latium
Description / Décor
Inscriptions
Inscription :
au verso: A villa Farneza Roma n°73

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 0,264 m ; Largeur : 0,39 m
Matière et technique
huile sur papier collé sur carton

Lieux et dates

Date de création / fabrication
1e quart du XIXe siècle (1800 - 1825)

Données historiques

Historique de l'œuvre
Collection du comte de l'Espine; donation de la princesse Louis de Croÿ au musée du Louvre, 1930
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
donation
Date d’acquisition
date : 1930
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Peintures

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Compin, Isabelle ; Roquebert, Anne. Foucart, Jacques ; Foucart-Walter, Élisabeth. Catalogue sommaire illustré des peintures du musée du Louvre et du musée d'Orsay. IV. Ecole française. L-Z. Paris, R.M.N., 1986. , p. : 253, n&b
- Compin, Isabelle ; Reynaud, Nicole. Catalogue des peintures du musée du Louvre. I, Ecole française. Paris, R.M.N., 1972. , p. : 375

Expositions

- L'eau, les nuages, la lumière et les pierres, la découverte du paysage dans la peinture européenne autour de 1800., Coblence (Allemagne), Mittelrhein-Museum, 25/08/2002 - 03/11/2002
Dernière mise à jour le 01.03.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances