Le Premier des trois combats de Fribourg (3 août 1644)

Date de création/fabrication : 3e quart du XVIIIe siècle (1750 - 1775)
Numéro d’inventaire
Numéro principal : INV 3153
Autre numéro d'inventaire : LP 1703
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Casanova, François-Joseph (Londres, 1727 - Brühl (Autriche), 1802)
Italie École de

description

Dénomination / Titre
Titre : Le Premier des trois combats de Fribourg (3 août 1644)
Description / Décor

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 3,87 m ; Largeur : 4,56 m
Matière et technique
huile sur toile

Lieux et dates

Date de création / fabrication
3e quart du XVIIIe siècle (1750 - 1775)

Données historiques

Historique de l'œuvre
Commandé vers 1769 par Louis V Joseph de Bourbon, 8ème prince de Condé (1736-1818), pour la galerie du Palais-Bourbon à Paris ; présenté à Paris, au Salon de 1771 (n° 64) ; saisi à la Révolution et remis au Muséum des arts, 26 avril 1794 (7 floréal an II)-27 mai 1798 (8 prairial an VI) ; Versailles, musée spécial de l'école française, 1797-1801 ; Paris, hôtel des Invalides, 1801-1814 ; restitué au prince de Condé, 1814 ; passé à l'État après l'acquisition du Palais-Bourbon et remis au Louvre, 1835.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
entrée - Collection de Louis-Philippe
Date d’acquisition
date : 1835
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Peintures

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Loire, Stéphane, Peintures italiennes du XVIIIe siècle du musée du Louvre, Paris, Gallimard/Musée du Louvre Editions, 2017, p. 13, 14, 23, 82-85, 473, 475, 480, ill. n&b p. 82
- Loire, Stéphane, « XVIIe siècle, XVIIIe siècle, XIXe siècle », dans Foucart-Walter, Élisabeth (dir.), Catalogue des peintures italiennes du musée du Louvre. Catalogue sommaire, [Musée du Louvre, Département des peintures], Paris, Editions Gallimard/Musée du Louvre Editions, 2007, p. 188, ill. n&b
Dernière mise à jour le 24.08.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances