© 2001 Musée du Louvre /
© 2001 Musée du Louvre /
© 2001 Musée du Louvre /
© 2001 Musée du Louvre /
© 2001 Musée du Louvre /
© 2001 Musée du Louvre /
© 2001 Musée du Louvre /
© 1994 Musée du Louvre /
© 1994 Musée du Louvre /
© 1994 Musée du Louvre /
© 1994 Musée du Louvre /
© 2001 Musée du Louvre /
© 2001 Musée du Louvre /
© 2001 Musée du Louvre /
© 2001 Musée du Louvre /
© 2001 Musée du Louvre /
© 2001 Musée du Louvre /
© 2001 Musée du Louvre /
© 1994 Musée du Louvre /
© 1994 Musée du Louvre /
© 1994 Musée du Louvre /
© 1994 Musée du Louvre /

Scène de bataille (le passage du Granique ?)

Date de création/fabrication : 1540 - 1560
Lieu de provenance : Fontainebleau (France)

Actuellement visible au Louvre
Salle 216
Aile Richelieu, Niveau 0
Numéro d’inventaire
Numéro principal : RF 668
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
France

Autres attributions :
Ancienne Attribution : Bontemps, Pierre (1507 - 1568), Attribué à

description

Dénomination / Titre
Titre : Scène de bataille (le passage du Granique ?)
Type d'objet
bas-relief
Description / Décor

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 0,815 m ; Largeur : 1,81 m ; Profondeur : 0,06 m
Matière et technique
bronze

Lieux et dates

Date de création / fabrication
1540 - 1560
Lieu de provenance
Fontainebleau (France)

Données historiques

Historique de l'œuvre
Ce relief de bronze était au jardin de la reine à Fontainebleau, inséré dans le piédestal de la Cléopâtre du Belvédère, dite depuis Ariane endormie, fondue d'après l'antique sous les ordres du Primatice (1504-1570) dans les ateliers de Fontainebleau.
Figure sous le nom de "Bataille d'Axion" dans l'inventaire des collections royales de 1707, "bataille" dans l'inventaire de 1722, "Bataille d'Action" dans la Description historique de Fontainebleau en 1731. Dans l'inventaire du château de Fontainebleau de 1855, figure un bas-relief de même dimension déposé dans le cabinet de l'architecte, attribué au Louvre par décision ministérielle du 7 juin 1884, indiqué comme représentant un combat de cavaliers. Entré au Louvre le 9 juillet 1884 sous le nom de Bataille d'Actium. La bataille d'Actium étant la victoire navale d'Octave contre Antoine, Mlle Beaulieu a considéré qu'il s'agissait ici du Passage du Granique. Il pourrait s'agir d'une campagne terrestre d'Antoine et Cléopâtre.
Mode d’acquisition
entrée
Date d’acquisition
date de l'arrêté/décision : 07/06/1884
date d'arrivée au Musée : 09/07/1884
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Sculptures du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Richelieu, [SCULPT] Salle 216 - Pierre Francqueville (1548-1615) - La sculpture autour de 1600 : au service de la monarchie

Bibliographie

- Gaborit, Jean-René sous la direction de, Sculpture française II - Renaissance et Temps Modernes, vol. 1 et 2, Paris, Editions de la Réunion des musées nationaux, 1998, p. 688
- Bronzes "De la Renaissance à Rodin" : Chefs-d'oeuvre du Musée du Louvre, cat. exp. (Tokyo, Tokyo Metropolitan Art Museum du 10 septembre au 6 novembre 1988), Tokyo, Comité japonais d'organisation d'exposition, 1988, n° 2
- Beaulieu, Michèle, Description raisonnée des sculptures du Musée du Louvre, t. II : Renaissance française, Paris, 1978, p. 84, n° 126
- Vitry, Paul, Musée national du Louvre. Catalogue des sculptures du Moyen Âge, de la Renaissance et des Temps modernes. Première partie, Moyen Âge et Renaissance ; deuxième partie, Temps modernes, I, Paris, 1922, n° 490
- Michel, André, Musée national du Louvre. Catalogue sommaire des sculptures du Moyen Âge, de la Renaissance et des Temps Modernes, Paris, 1897, n° 202
- Cordellier, Dominique ; Scailliérez, Cécile, « L'énigmatique Maitre d'Orion », Revue historique du Centre-Ouest, t. IX, sd, 263-286,

Expositions

- Léonard de Vinci, Atlanta (Etats-Unis), Musée, 06/10/2009 - 21/02/2010
- Tesoros medievales del museo del Louvre, Mexico (Mexique), Museo del Palacio de Bellas Artes, 12/01/1993
Dernière mise à jour le 17.05.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances