face, recto, avers, avant © 2017 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Tony Querrec
trois quarts droit © 2017 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Tony Querrec
trois quarts gauche © 2017 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Tony Querrec
détail © 2017 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Tony Querrec
© 1995 Musée du Louvre /
© 1995 Musée du Louvre /
© 1995 Musée du Louvre /
© 1995 Musée du Louvre /
© Musée du Louvre
© Musée du Louvre
© Musée du Louvre
© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville
© 2017 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Tony Querrec
© 2017 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Tony Querrec
© 2017 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Tony Querrec
© 2017 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Tony Querrec
© 1995 Musée du Louvre /
© 1995 Musée du Louvre /
© 1995 Musée du Louvre /
© 1995 Musée du Louvre /
© Musée du Louvre
© Musée du Louvre
© Musée du Louvre
© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville

Sainte Marie Madeleine tenant un vase à parfum

Date de création/fabrication : 1430
Actuellement visible au Louvre
Salle 210
Aile Richelieu, Niveau 0
Numéro d’inventaire
Numéro principal : RF 1774
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique

description

Dénomination / Titre
Titre : Sainte Marie Madeleine tenant un vase à parfum
Type d'objet
statue
Description / Décor

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 1,77 m ; Poids : 395 kg ; Largeur : 0,595 m ; Profondeur : 0,42 m
Matière et technique
pierre traces de polychromie doré=dorure badigeon

Lieux et dates

Date de création / fabrication
1430

Données historiques

Historique de l'œuvre
Elément d'un groupe de Mise au tombeau, de Déploration du Christ ou de Saint Tombeau. Origine inconnue. Provient vraisemblablement d'une église de Verdun ou des environs, devenue bien national à la Révolution. Collection Charles de La Cour, château des Monthairons à Ancemont (Meuse). Donné en 1858 à l'abbé Mangin, curé d'Ancemont, et placé auprès d'un Christ en croix, sur un terrain communal dit "Le Calvaire", considéré comme une annexe du presbytère. Vendue le 12 mai 1906 par l'abbé Lecourtier, curé d'Ancemont et propriétaire virtuel de l'œuvre, contre l'engagement pris par l'acheteur de fournir une autre statue en pierre ou en terre cuite. Commerce d'art, Verdun (Lecompte). Commerce d'art, Paris (Charles Joret, puis Henry Daguerre et, enfin, Louis et Bernard Marx). Pourparlers d'acquisition par le Louvre en 1906 (comités des 15 et 29 novembre 1906). Propriété revendiquée devant les tribunaux par la commune d'Ancemont ; statue mise sous séquestre, les frères Marx, sujets allemands, étant après 1914 représentés par un administrateur du séquestre, Me Levassort, puis Me Perrin. Demandeurs déboutés par jugement du tribunal civil de la Seine en date du 7 avril 1914, confirmé en appel le 1er février 1922. Acquis de l'Office des biens et intérêts privés (séquestre Marx frères) en 1922 (comité du 2 mars 1922, arrêté du 16 octobre 1922). La copie, exécutée probablement par Charles Joret entre 1906 et 1914, a été déposée par l'administration des Monuments historiques au Musée historique lorrain à Nancy en mai 1937.
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
date de comité/commission : 02/03/1922
date de l'arrêté/décision : 16/10/1922
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Sculptures du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Richelieu, [SCULPT] Salle 210 - Le tombeau de Philippe Pot - La sculpture gothique au 15e siècle : Paris, la Bourgogne

Bibliographie

- Gaborit, Jean-René. « Le problème de la copie dans la sculpture médiévale ». In : Editions et reproductions en sculpture - Séminaire de Master - Ecole des Beaux-Arts de Tours - 8 février 2012. 2012. ,
- Baron, Françoise. Musée du Louvre - Sculpture française - I - Moyen Age. Paris, 1996. , p. : 175
- Baron, Françoise. Dommages de guerre : les gisants de Saint-Denis, la statue de la Madeleine d'Ancemont (Meuse) et le relief funéraire d'Etrun (Pas-de-Calais). Bulletin de la Société nationale des antiquaires de France, 1994, 271-282. , p. : 272-278, fig, 1-2
- Beaulieu Michèle. « La sculpture lorraine du Moyen Age au musée du Louvre ». In : 103e congrès national des sociétés savantes, Nancy-Metz, archéologie. Paris, 1978. 63-74. , p. : 71-74, fig. 5
- Hofmann, Helga D. ; Schmoll, J. Adolf. Die lothringische Skulptur des Spägotik. Hauptströmungen und Werke (1390-1520). Saarbrücken, 1962. , p. : 86-88, 66 et 67
- Geissler, Irmengard. Oberrheinische Plastik um 1400. Berlin, 1957. , pl. 58-58, 83-84
- Aubert, Marcel ; Beaulieu, Michèle. Musée national du Louvre. Description raisonnée des Sculptures du Moyen Âge, de la Renaissance et des Temps modernes, t. 1, Moyen Âge. Paris, 1950. 311 p, , 362
- Vitry, Paul. Musée national du Louvre. Catalogue des sculptures du Moyen Âge, de la Renaissance et des Temps modernes. Supplément avec notice historique sur les collections de Sculptures modernes. Paris, 1933. 103 p.. , 1605
- Vitry, Paul. La Madeleine d'Ancemont - Acquisition récente du Musée du Louvre. Revue de l'art, 1922, I, p. 310-311. ,
Dernière mise à jour le 08.12.2017
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances