© 1999 Musée du Louvre / Pierre Philibert
© 1999 Musée du Louvre / Pierre Philibert
© 1999 Musée du Louvre / Pierre Philibert
© 1999 Musée du Louvre / Pierre Philibert
© 1999 Musée du Louvre / Pierre Philibert
© 1999 Musée du Louvre / Pierre Philibert
© 1999 Musée du Louvre / Pierre Philibert
© 1999 Musée du Louvre / Pierre Philibert

Scènes de la vie de sainte Anne : Joachim chasse du Temple ; La Naissance de la Vierge ; La rencontre d'Anne et de Joachim à la Porte dorée

Date de création/fabrication : 1495 - 1500
Actuellement visible au Louvre
Numéro d’inventaire
Numéro principal : RF 2386

description

Dénomination / Titre
Titre : Scènes de la vie de sainte Anne : Joachim chasse du Temple ; La Naissance de la Vierge ; La rencontre d'Anne et de Joachim à la Porte dorée
Titre d'usage : La rencontre d'Anne et de Joachim à la Porte dorée
Type d'objet
relief
Description / Décor

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 0,71 m ; Largeur : 0,47 m
Matière et technique
bois polychromé

Lieux et dates

Date de création / fabrication
1495 - 1500

Données historiques

Historique de l'œuvre
Legs Eugène Piot (Paris, 1812-Paris, 1890) par testament du 18 novembre 1889, 1890 (comité du 27 mars 1890, décret présidentiel du 7 août 1890).
Inscrit sur l'inventaire en 1937. Trois panneaux remontés dans un encadrement probablement au 19e siècle.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
legs
Date d’acquisition
date du testament : 18/11/1889
date : 1890
date de comité/commission : 27/03/1890
date du décret : 07/08/1890
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Sculptures du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Denon, [SCULPT] Sculptures italiennes des collections royales - Escalier Mollien, [SCULPT] Escalier Mollien bas, Vitrine 01

Index

Catégorie
Technique

Bibliographie

- Ravaud, Elisabeth ; Guillot de Suduiraut, Sophie, « La campagne d'identification des bois des sculptures européennes du musée du Louvre », Technè : la science au service de l'histoire de l'art et des civilisations, 29, 2009, p. 63-70, p. 69
- Bresc-Bautier, Geneviève, sous la direction de (dir.), Bormand, Marc ; Gaborit, Jean-René ; Guillot de Suduiraut, Sophie ; Lafabrie, Michèle ; Le Pogam, Pierre-Yves ; Tupinier-Barrillon, Béatrice ; Leroy-Jay Lemaistre, Isabelle ; Scherf, Guilhem, Les Sculptures européennes du Musée du Louvre: Byzance, Espagne, îles Britanniques, Italie, Anciens Pays-Bas et Belgique, pays germaniques et de l’Europe de l’Est, pays scandinaves, Antiques restaurées et copies d’antiques, Paris, Somogy, éditions d'art ; Musée du Louvre éditions, 2006, p. 108, ill. 108
- Casciaro, Raffaele, La scultura lignea lombarda del Rinascimento, Milan, 2000, p. 304, n° 83
- L'Oro e la Porpora. Le arti a Lodi nel tempo del vescovo Pallavicino (1456-1497), cat. exp. (Lodi : 9 avril - 5 juillet 1998), Milan, Silvana Editoriale, 1998, p. 230, n° 3.7
- Casciaro, Raffaele ; Moro, Franco, « Proposte e aggiunte per Giovan Pietro, Giovanni Ambrogio e Ludovico De Donati », Rassegna di studi e di notizie, vol. XX, 1996, 37-125, p. 99-102
- Lernout, Françoise, Le Moyen Age au Musée de Picardie, Amiens, 1922, p. 42-44, n° 15
- Shell, Janice ; Venturoli, Paola, « De Donati », dans Dizionario Biografico degli Italiani, vol. XXXIII, Rome, 1987, p. 650-656., p. 655
- Sciolla, Gianni Carlo, « Appunti per i Lupi da Lodi  », Archivio Storico Lodigiano, vol. XV, 1967, p. 24-30., p. 28
- Vitry, Paul, Musée national du Louvre. Catalogue des sculptures du Moyen Âge, de la Renaissance et des Temps modernes. Première partie, Moyen Âge et Renaissance ; deuxième partie, Temps modernes, I, Paris, 1922, n° 638
- Michel, André, Musée national du Louvre. Catalogue sommaire des sculptures du Moyen Âge, de la Renaissance et des Temps Modernes, Paris, 1897, n° 331
- Courajod, Louis, « Eugène Piot et les objets d’art légués au musée du Louvre », Gazette des Beaux-Arts, I, 32e année, 1890, 395-425, p. 421-423
Dernière mise à jour le 15.03.2017
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances