© 2016 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
© 2016 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
© 2016 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
© 2016 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
© 2016 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
© 2004 Musée du Louvre /
© 2004 Musée du Louvre /
© 2004 Musée du Louvre /
© 2004 Musée du Louvre /
© 2004 Musée du Louvre /
© 1995 Musée du Louvre /
© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville
© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville
© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville
© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville
© 2016 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
© 2016 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
© 2016 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
© 2016 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
© 2016 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
© 2004 Musée du Louvre /
© 2004 Musée du Louvre /
© 2004 Musée du Louvre /
© 2004 Musée du Louvre /
© 2004 Musée du Louvre /
© 1995 Musée du Louvre /
© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville
© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville
© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville
© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville

Christ en croix

Date de création/fabrication : 1100 - 1150
Actuellement visible au Louvre
Salle 166
Aile Denon, Niveau -1

description

Dénomination / Titre
Titre : Christ en croix
Type d'objet
statue
Description / Décor

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 0,95 m ; Largeur : 0,78 m ; Profondeur : 0,18 m ; Hauteur avec accessoire : 1,18 m ; Largeur avec accessoire : 0,79 m ; Profondeur avec accessoire : 0,025 m
Matière et technique
aulne polychromé, conifère = résineux, saule

Lieux et dates

Date de création / fabrication
1100 - 1150

Données historiques

Historique de l'œuvre
Origine inconnue. Don de Michel et Eliane David-Weill en souvenir de leur père Pierre David-Weill (Paris, 1900 - 1975), 1976 (comité du 18 mars, conseil du 24 mars, arrêté du 5 avril 1976).
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
date de comité/commission : 18/03/1976
date du conseil : 24/03/1976
date de l'arrêté/décision : 05/04/1976
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Sculptures du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Denon, [SCULPT] Salle 166 - Salle des Belles Madones

Bibliographie

- Ravaud, Elisabeth ; Guillot de Suduiraut, Sophie. La campagne d'identification des bois des sculptures européennes du musée du Louvre. Technè : la science au service de l'histoire de l'art et des civilisations, 2009, 29, p. 63-70. ISSN : 1254-7867., p. : 64
- Bresc-Bautier, Geneviève, sous la direction de (éd.). Bormand, Marc ; Gaborit, Jean-René ; Guillot de Suduiraut, Sophie ; Lafabrie, Michèle ; Le Pogam, Pierre-Yves ; Tupinier-Barrillon, Béatrice ; Leroy-Jay Lemaistre, Isabelle ; Scherf, Guilhem. Les Sculptures européennes du Musée du Louvre: Byzance, Espagne, îles Britanniques, Italie, Anciens Pays-Bas et Belgique, pays germaniques et de l’Europe de l’Est, pays scandinaves, Antiques restaurées et copies d’antiques. Paris, Somogy, éditions d'art ; Musée du Louvre éditions, 2006. 623 p., , p. : 360
- Jean-René Gaborit (éd.). Gaborit-Chopin, Danielle ; Durand, Jannic ; Gaborit, Jean-René, sous la direction de. L'art roman au Louvre. [Collection "Trésors du Louvre"]. Paris, Fayard - Musée du Louvre éditions, 2005. , p. : 111-113
- Lorenzelli, Jacopo ; Lorenzelli, Pietro ; Veca, Alberto. Custode dell'immagine : scultura lignea europea XII-XV secolo. Bergame, Galleria Lorenzelli, 1987. , p. : 82, ill. 53, p. 86
- Hürkey, Edgar. Das Bild des Gekreuzigten im Mittelalter. Werner'sche Verlagsgesellschaft Worms, 1983. , p. : 109, 144, 314a
- Beyer, Victor. Le Christ roman David-Weill . La Revue du Louvre et des musées de France, 1978, 1, 43-47. ,
Dernière mise à jour le 24.10.2017
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances