© 1990 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
© 1995 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
© 1990 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
© 1990 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
© 1990 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
© 1990 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
© 1990 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
© 1990 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
© 1990 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
© 1990 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
© 1995 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
© 1990 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
© 1990 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
© 1990 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
© 1990 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
© 1990 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
© 1990 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
© 1990 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet

Vase "Origine du chapiteau corinthien", d'une paire avec OA 11267

Epoque / période : Restauration (1814-1830) (Occident->époque contemporaine)

Date de création/fabrication : vers 1820
Lieu de création : Paris (France->Ile-de-France = Ile de France)
Actuellement visible au Louvre
Salle 560
Aile Richelieu, Niveau 1
Numéro d’inventaire
Numéro principal : OA 11268
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Manufacture Nast frères
Bertin, Jean-Victor (Paris, 1775 - Paris, 1842), D'après

description

Dénomination / Titre
Titre : Vase "Origine du chapiteau corinthien", d'une paire avec OA 11267
Type d'objet
vase
Description / Décor
Les frères Henri et François Nast succédèrent à leur père, mort en 1817, à la tête de la manufacture de porcelaine qui porte leur nom. Ces deux vases, dont la forme est inspirée des amphores grecques, sont révélateurs de la perfection atteinte par les ateliers de la manufacture. Perfection qui leur permettait de rivaliser avec la manufacture de Sèvres au grand dam de son directeur Alexandre Brongniart (1770-1847).
Le modèle de cette paire de vases fut présenté à l'Exposition des produits des manufactures de 1819 et reproduit dans les Annales de l'industrie sur planche gravée. Ils étaient alors blancs avec un décor en relief.
À l'exposition de 1823, la manufacture présenta à nouveau ce type de vases. Le roi Louis XVIII acheta deux vases à cette exposition, très proches de ceux du Louvre mais ornés l'un d'une Vue d'Italie, et l'autre d'une Vue du lac de Trasimène.
La paire conservée par le musée du Louvre était restée dans la famille du fabricant. Ces vases ont la forme d'amphores placées sur un pied et dotées d'anses en forme de femmes ailées. Cette forme très élégante est inspirée de l'antique.
Ces deux vases sont la quintessence de l'art des frères Nast. Sur fond pourpre se détachent deux cartels géométriques représentant, sur un des vases, l'origine de l'architecture et, sur l'autre, l'origine du chapiteau corinthien. Ces tableaux sont inspirés d'œuvres de Jean-Victor Bertin gravées par Charles Ransonnette en 1800-1802 et sont un nouveau clin d'œil à l'antique. Ce décor peint d'une grande qualité est complété par une épaisse dorure jouant sur les effets de matité et de brillance pour mettre en valeur les reliefs. Ainsi la dorure donne aux ornements l'imitation du bronze. La qualité du décor peint et doré, le mélange de ce décor peint et du décor doré et le refus d'ajouter des éléments extérieurs à la porcelaine est caractéristique du style des frères Nast.
Ces vases entièrement en porcelaine sont des prouesses techniques. Même pour les anses, parties délicates, les frères Nast ont refusé le recours au bronze doré. Cette volonté de créer des vases entièrement en porcelaine rendait fou de rage Alexandre Brongniart, directeur de la manufacture de Sèvres depuis 1800, car à Sèvres, on ne parvenait pas encore à réaliser des vases de cette dimension sans monture de bronze doré. En outre, Brongniart s'indignait de voir le roi Louis XVIII acheter des vases de ce type aux frères Nast. Pour Brongniart, le roi n'avait pas à se fournir dans d'autres établissements que ceux dont il était le protecteur. Louis XVIII continua malgré tout ce genre "d'infidélité" à la manufacture royale !
Inscriptions
Inscription :
ORIGINE DU CHAPITEAU CORINTHIEN (dans la partie inférieure du cadre doré du cartel)
Marque de l'atelier :
NAST / à / Paris (imprimée en rouge sous le pied)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 71 cm ; Largeur : 31 cm
Matière et technique
Matériau : porcelaine dure

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : Restauration (1814-1830) (Occident->époque contemporaine)

Date de création/fabrication : vers 1820
Lieu de création / fabrication / exécution
Paris (France->Ile-de-France = Ile de France)

Données historiques

Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Richelieu, [OArt] Salle 560 - Claude Ott, Vitrine 1

Bibliographie

- Alcouffe, Daniel ; Baratte, Sophie ; Dion, Anne ; Durand, Jannic ; Ennès, Pierre ; Gaborit-Chopin, Danielle ; Lefébure, Amaury ; Mabille, Gérard ; Reverseau, Jean-Pierre ; Taburet-Delahaye, Elisabeth. Nouvelles acquisitions du départements des Objets d'art 1990-1994. [Exposition, Paris]. Paris, Réunion des Musée Nationaux, 1995. , 113

Expositions

- D'après l'antique, Napoléon, Exposition Temporaire sous pyramide, 16/10/2000 - 15/01/2001
- La Passion de la Liberté. Des Lumières au romantisme, Bordeaux (Externe, France), Musée des Beaux-Arts, 19/06/2019 - 13/10/2019
Dernière mise à jour le 17.02.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances