Tapis ras rectangulaire à décor floral, image 1/3
Tapis ras rectangulaire à décor floral, image 2/3
Tapis ras rectangulaire à décor floral, image 3/3
Tapis ras rectangulaire à décor floral, image 1/3
Tapis ras rectangulaire à décor floral, image 2/3
Tapis ras rectangulaire à décor floral, image 3/3
Télécharger
Suivant
Précédent

Tapis ras rectangulaire à décor floral

1800 / 1900 (XIXe siècle)
Lieu de création : France (Europe) (?)
OAR 538
Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
Œuvre récupérée à la fin de la Seconde Guerre mondiale, déposée par l'office des biens et intérêts privés (OBIP). Consulter la base de données ministérielle Rose Valland consacrée aux œuvres dites MNR (Musées nationaux récupération).
Numéro d’inventaire
Numéro principal : OAR 538
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Anonyme Atelier de tissage

Autres attributions :
Ancienne Attribution : Manufacture de la Savonnerie

description

Dénomination / Titre
Titre : Tapis ras rectangulaire à décor floral
Ancien titre : Tapis de Savonnerie
Type d'objet
tapis de pied
Description / Décor
motif central dont la forme générale est un losange de lignes ondulées, avec bouquet en son milieu. Bordure imitant un cadre de bois doré avec guirlandes de fleurs, bouquets dans des cartouches. Fond crème.
Inscriptions
Etiquette :
Au revers du tapis marquage au feutre sur tissu cousu directement sur le tapis dans angle inférieur gauche "O.A.R 5.3.8 Chambre". Il y a également une étiquette en carton attachée en bas de la longueur droite par une bande de tissu agrafée au tapis, au recto de l'étiquette "MM B Date : 24/6 1975 TIE POIRIER 96 RUE DE BILLANVOURT BOULOGNE AUBUSON DEP. NET. D.R. ATT % 450 x 530 547410" au revers de l'étiquette "547410" et sur la bande de tissu à moitié lisible "47410"

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Longueur : 547 cm (gauche ), ( sens chaîne) ; Longueur : 543 cm (milieu) ; Longueur : 546 cm (droite) ; Largeur : 451 cm (inférieure) ; Largeur : 445 cm (milieu) ; Largeur : 447 cm (supérieure) ; Epaisseur : 1 cm ; Encombrement : 547 x 451 cm (24,45 m²) ; Poids estimé : 36,7 kg
Matière et technique
Matériau : laine (chaînes et trames)
Technique : tapisserie = tapisserie sur métier (techniques textile) (5 fils de chaîne/cm, en laine écrue, torsion S ; 9-12 duites/cm en laines polychromes sans torsion appréciable)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : époque contemporaine (Occident)

Date de création/fabrication : 1800 - 1900
Lieu de création / fabrication / exécution
France (Europe) (?)

Données historiques

Historique de l'œuvre
ce tapis a pu être identifié grâce à la comparaison de la photographie en noir et blanc du tapis Ribbentrop numéro 57 prise après la guerre, avec celle de l'OAR 538 : il s'agit du même tapis. Au revers de la photographie prise après la guerre, figure la mention manuscrite suivante : « [57]. 5,40 x 4,50 m. Wü : Fr. Venant de Paris pendant l'occupation. Ad. Wüster. ». Adolf Wüster était le conseiller artistique de Ribbentrop. Le numéro 57 correspond au numéro d'ordre de la liste britannique du 31 décembre 1945 des tapis et tapisseries réputés provenir des bureaux de Ribbentrop au ministère des Affaires étrangères du Reich. Une erreur s'est produite dans le report des dimensions entre celles figurant sur la liste britannique de 1945 « 4,80 x 5,40 » et celles figurant au dos de la photographie d'époque « 5,40 x 4,50 ». Ces dernières mesures sont presque identiques (à trois cm près en longueur) à celles prises par le département des Objets d'art du musée du Louvre « 5,37 x 4,50 ».
Ce tapis de la Savonnerie aurait été acheté à Paris pendant l'Occupation, pour orner les bureaux de Joachim von Ribbentrop, ministre des Affaires étrangères du Reich. Envoyé à Berlin au ministère des Affaires étrangères (Wilhelmstrasse), il fut enregistré dans le livre, aujourd'hui détruit, des achats du ministère. Il a été retrouvé en décembre 1945 par les services britanniques au château Lulianka, près d' Itzehoe, ville située au nord-ouest de Hambourg. Il a ensuite été envoyé à la Kunsthalle de Hambourg. Le 27 mars 1947, la Commission de récupération artistique engage une procédure de demande de restitution envers les autorités britanniques. Il s'agit du « claim » n° 10 selon les documents français, ou du « claim » 1619 selon les documents britanniques. Le « claim » concerne l'ensemble des tapis et tapisseries de la collection Ribbentrop. Le tapis revient à Paris le 15 décembre 1949 par le cinquième convoi (?) en provenance de Hambourg. Il est alors inscrit sur la liste des oeuvres mises à la disposition des musées nationaux par l'OBIP. Il est retenu lors de la cinquième Commission de choix des oeuvres de la récupération artistique du 25 octobre 1950, pris en charge par la direction des musées de France et confié par celle-ci à la garde du musée du Louvre (département des Objets d'art) en 1951. Il est ensuite inscrit dans l'Inventaire OAR (Objets d'Art Récupération), établi par Hubert Landais, sous le numéro OAR 538. Il est déposé au Mobilier national en 1965. Le tapis revient au département des Objets d'art du musée du Louvre le 2 octobre 2003 ; il est actuellement conservé dans les réserves de ce département (source : base POP Culture, base Rose Valland).
Mode d’acquisition
attribution par l'office des biens et intérêts privés (MNR)
Date d’acquisition
date de l'arrêté : 1951 (d'attribution)
Propriétaire
Musées Nationaux Récupération

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé
Dernière mise à jour le 22.06.2023
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances