face, recto, avers, avant © 2022 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
dos, verso, revers, arrière © 2022 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© Musée du Louvre
© 2022 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2022 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© Musée du Louvre

Tapis herati

1800 / 1900 (XIXe siècle (?))
Lieu de création : Iran (Asie->Asie occidentale = Proche-Orient = Proche orient)
OAR 581 ; OART 31
Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
Œuvre récupérée à la fin de la Seconde Guerre mondiale, déposée par l'office des biens et intérêts privés (OBIP); en attente de sa restitution à ses légitimes propriétaires. Consulter la base de données ministérielle Rose Valland consacrée aux œuvres dites MNR (Musées nationaux récupération).
Numéro d’inventaire
Numéro principal : OAR 581
Autre numéro d'inventaire : OART 31
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique

description

Dénomination / Titre
Titre : Tapis herati
Type d'objet
tapis de pied
Description / Décor
tapis à fond vert et bordure à fond rose.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Longueur : 711 cm (gauche), ( sens chaîne) ; Longueur : 716 cm (milieu) ; Longueur : 709 cm (droite) ; Largeur : 524 cm (inférieure) ; Largeur : 501 cm (milieu) ; Largeur : 515 cm (supérieure) ; Epaisseur : 0,5 cm ; Encombrement : 716 x 524 cm (Surface 37,5 m²) ; Poids estimé : 94 kg
Matière et technique
Matériau : fibres de cellulose = fibre cellulosique (coton, chaînes et trames)
Matériau : laine (noeuds)
Technique : tapis au point noué (techniques textile->tapis)
Technique : (chaînes : coton, S, écru, 4 à 5 fils/cm)
Technique : (Trames : coton, S, écru, 3 duites/cm)
Technique : (Noeuds : laine, assymétrique, 900 à 1000 noeuds/dm²)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
1800 - 1900
Lieu de création / fabrication / exécution
Iran (Asie->Asie occidentale = Proche-Orient = Proche orient)

Données historiques

Historique de l'œuvre
trois tapis, revenus à Paris après la guerre, proviennent du deuxième convoi de Salzbourg selon le bordereau préparatoire aux commissions de choix des oeuvres de la récupération artistique.
L'inventaire de la Landesgalerie de Salzbourg inventorie sous le numéro cinq un tapis d'Orient : « [n° inv.] 5, Teppich Mahal gross, R. Gob. Sal., 32.000 [francs] ». L'inventaire du deuxième convoi en provenance de Salzbourg du 13 juillet 1948 enregistre trois tapis : « Ces trois tapis furent achetés en France par M. WELZ et portent les numéros suivants de l'inventaire WELZ : [...] - E. 5 [de dimensions] 720 x 505 ». Lors de la réception à Paris de ce convoi probablement le 2 août 1948, le calepin de déballage enregistre le 5 août 1948 un « Gd Tapis Turquie. Fond bleu bordure rouge - Fleurs jaune rouge blanche. 5m05 / 7m (achat Welz) ». Les couleurs et les dimensions du tapis E.5 de l'inventaire de la Landesgalerie de Salzbourg sont très proches de celles de l'OAR 581. Le tapis E.5 de la Landesgalerie est revenu à Paris en juillet 1948 et figure sur la liste des oeuvres proposées par l'OBIP aux musées nationaux. Selon l'hypothèse la plus vraisemblable, mais avec les réserves d'usage, il semble que le tapis de la Landesgalerie E 5 puisse être identifié avec l'OAR 581. L'historique suivant doit être considéré comme l'hypothèse la plus vraisemblable, déterminée en fonction des éléments d'archives actuellement connus. Ce tapis d'Orient aurait été acheté en France pendant la guerre, par Friedrich Welz directeur de la Landesgalerie de Salzbourg, lors d'une de ses missions d'achat à Paris. Il est acheté 32.000 francs. Le nom du vendeur n'est pas connu. Envoyé en Autriche à Salzbourg au plus tard en 1942, il est alors enregistré -dans l'inventaire de la Landesgalerie sous le numéro cinq et déposé dans la « Gobelin Saal » du Residenzpalais de Salzbourg, ancien palais archiépiscopal de la ville. A l'issue de la guerre, il est retrouvé par les forces armées américaines puis envoyé au Central Collecting Point de Salzbourg. Le tapis est restitué par le Haut-Commissariat américain à l'Office des Biens et Intérêts Privés (OBIP), délégation du ministère français des Affaires étrangères pour les restitutions. #Il est rapatrié vers la France par le deuxième convoi en provenance de Salzbourg le 13 juillet 1948, et arrive à Paris, peut-être le 2 août 1948. Ce tapis est ensuite inscrit sur la liste des oeuvres mises à la disposition des musées nationaux par l'OBIP. Il est retenu lors de la deuxième Commission de choix des oeuvres de la récupération artistique du 17 novembre 1949, pris en charge par la direction des musées de France, et confié par celle-ci à la garde du musée du Louvre (département des Objets d'art) en 1951. Il a ensuite été inscrit dans l'inventaire Objets d'Art Récupération (OAR), établi par Hubert Landais, sous le numéro OAR 581. Le tapis est déposé au Mobilier national en 1965 (ARD 5/01/1965). Il revient au département des Objets d'art du musée du Louvre le 2 octobre 2003 ; il est actuellement conservé dans les réserves de ce département (source : base POP Culture, base Rose Valland).
Date d’acquisition
date de l'arrêté : 1951 (d'attribution)
Propriétaire
Musées Nationaux Récupération

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé
Dernière mise à jour le 24.01.2023
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances