© 1993 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 2003 Musée du Louvre / Erich Lessing
© 1993 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 2003 Musée du Louvre / Erich Lessing

Secrétaire de Madame Récamier

Epoque / période : Période Révolutionnaire (1792-1799) (Occident->époque contemporaine) ; Le Consulat (1799-1804) (Occident->époque contemporaine)

Date de création/fabrication : vers 1799
Jacob Frères, Attribué à
Berthault, Louis-Martin, D'après
Lieu de création : Paris (France->Ile-de-France = Ile de France)
Actuellement visible au Louvre
Salle 556
Aile Richelieu, Niveau 1
Numéro d’inventaire
Numéro principal : OA 11742
Autre numéro d'inventaire : SN 524
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Jacob Frères Attribué à
Berthault, Louis-Martin (Paris, 1770 - Paris, 1823), D'après

description

Dénomination / Titre
Titre : Secrétaire de Madame Récamier
Type d'objet
mobilier ; secrétaire
Description / Décor
Comme le lit, le secrétaire faisait partie du mobilier de la chambre de Madame Récamier.
Il s'agit d'un petit secrétaire de dame, dont l'abattant, garni intérieurement de maroquin rouge, dissimule trois tiroirs, surmontés de trois casiers. La porte de la partie inférieure découvre trois tiroirs à l'anglaise.
Le dessin est très géométrique : un parallélipipède à arêtes vives, dont la façade forme un carré, simplement rythmé par des moulures de bronze doré et rehaussé par un petit socle.
L'ornementation et l'exécution, en revanche, sont raffinées. Les encadrements de la porte et de l'abattant sont soulignés de filets d'ébène et d'étain ; une frise d'étoiles entre deux moulures de bronze doré, se poursuivant sur les côtés, distingue la partie inférieure de la partie supérieure du secrétaire. En bas, entre deux fleurs au dessin très linéaire, une femme ailée, assise sur un tabouret bas, pieds joints, tient délicatement un cordon, devant une urne posée sur une stèle : il pourrait s'agir de Psyché débouchant le flacon qui lui a été confié aux enfers par Perséphone, et la femme tombe par suite de ce geste dans un profond sommeil.
L'histoire de Psyché était déjà évoquée dans la chambre de Madame Récamier en dessus-de-porte (et probablement sur la commode, visible sur les projets de Berthault), et on a par ailleurs déjà constaté, à propos du lit, une volonté de lier l'ornementation aux thèmes de la nuit et du sommeil.
Sur l'abattant, deux génies, un genou à terre, soutiennent par un ruban une guirlande enlacée, qui rappelle celle du lit ; enfin, quatre abeilles entourent l'entrée de serrure. Le décor est bien en harmonie avec le reste de la chambre : présence des étoiles, de la guirlande, des longues fleurs que l'on retrouve sur le socle de la statue de Chinard.
La planche XVII-n°2 de Krafft et Ransonnette (fig. 94a) montre le secrétaire, sous une glace à cadre en acajou, à côté d'une croisée. Les différences entre le projet et son exécution sont minimes. La frise d'étoiles faisait tout le tour de la partie inférieure et, comme pour le lit, Berthault allégea. Les ailes des génies étaient plus repliées et occupaient moins bien l'espace ; la position des jambes était moins vraisemblable et la guirlande de fleurs se prolongeait au lieu de s'achever en rubans. Enfin, les initiales de la propriétaire, J.R., encadraient la serrure.
Madame Récamier conserva son secrétaire qu'on retrouve avec la commode dans sa chambre de la Basse-du-Rempart.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur avec accessoire : 89 cm ; Largeur avec accessoire : 102 cm ; Profondeur avec accessoire : 45 cm
Matière et technique
Matériau : acajou
Matériau : ébène
Matériau : bronze
Technique : doré = dorure (techniques métal)
Matériau : cuivre
Matériau : marbre blanc

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : Période Révolutionnaire (1792-1799) (Occident->époque contemporaine) ; Le Consulat (1799-1804) (Occident->époque contemporaine)

Date de création/fabrication : vers 1799
Lieu de création / fabrication / exécution
Paris (France->Ile-de-France = Ile de France)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
extinction d'usufruit
Date d’acquisition
date de comité/commission : 10/01/2004
date du conseil : 17/03/2004
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Richelieu, [OArt] Salle 556 - Chambre de Madame Récamier

Bibliographie

- Ledoux-Lebard, G. et C.. La décoration et l'ameublement de la chambre de Madame Récamier sous le Consulat. Gazette des Beaux-Arts, octobre 1952, 40, , p. : 186-187, 182-183
- Juliette Récamier - Muse et mécène. [Exposition, Lyon (France), Musée des Beaux-Arts, 27/03/2009]. , p. : 188, 189, Cat. IV.7
- Sous la direction de Sylvain Laveissière (éd.). Laveissière, Sylvain. Napoléon et le Louvre. Paris, Fayard, Louvre, 2004., p. : 219-221, 220
- Alcouffe, Daniel ; Baratte, Sophie ; Dion, Anne ; Durand, Jannic ; Ennès, Pierre ; Gaborit-Chopin, Danielle ; Lefébure, Amaury ; Mabille, Gérard ; Reverseau, Jean-Pierre ; Taburet-Delahaye, Elisabeth. Nouvelles acquisitions du départements des Objets d'art 1990-1994. [Exposition, Paris]. Paris, Réunion des Musée Nationaux, 1995. , 94
- Ledoux-Lebard, Guy. Un apogée du style consulaire. La décoration et l'ameublement de l'hôtel de Madame Récamier. L'Estampille, mars 1994, 278, 64-89. , p. : 77, 68, 76
Dernière mise à jour le 02.03.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances