© 2013 Musée du Louvre / Thierry Ollivier
© 2013 Musée du Louvre / Thierry Ollivier
© 2013 Musée du Louvre / Thierry Ollivier
© 2013 Musée du Louvre / Thierry Ollivier
© 2013 Musée du Louvre / Thierry Ollivier
© 2013 Musée du Louvre / Thierry Ollivier
© 2013 Musée du Louvre / Thierry Ollivier
© 2013 Musée du Louvre / Thierry Ollivier
© 2013 Musée du Louvre / Thierry Ollivier
© 2013 Musée du Louvre / Thierry Ollivier
© 2005 Musée du Louvre / Erich Lessing
© 1990 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
© 1990 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 1984 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 1984 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 1984 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 1984 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 1984 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 1984 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 1984 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 1984 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 2013 Musée du Louvre / Thierry Ollivier
© 2013 Musée du Louvre / Thierry Ollivier
© 2013 Musée du Louvre / Thierry Ollivier
© 2013 Musée du Louvre / Thierry Ollivier
© 2013 Musée du Louvre / Thierry Ollivier
© 2013 Musée du Louvre / Thierry Ollivier
© 2013 Musée du Louvre / Thierry Ollivier
© 2013 Musée du Louvre / Thierry Ollivier
© 2013 Musée du Louvre / Thierry Ollivier
© 2013 Musée du Louvre / Thierry Ollivier
© 2005 Musée du Louvre / Erich Lessing
© 1990 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
© 1990 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 1984 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 1984 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 1984 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 1984 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 1984 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 1984 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 1984 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 1984 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu

Pot-pourri "à vaisseau"

Epoque / période : Occident ; époque moderne = Ancien Régime (Occident) ; dynastie des Bourbons (Occident->époque moderne = Ancien Régime) ; Louis XV (1715-1774) (Occident->époque moderne = Ancien Régime->dynastie des Bourbons)

Date de création/fabrication : vers 1760
Lieu de création : Sèvres (Ile-de-France = Ile de France->Hauts-de-Seine = Hauts de Seine)
Actuellement visible au Louvre
Salle 619
Aile Sully, Niveau 1
Numéro d’inventaire
Numéro principal : OA 10965
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Manufacture de Sèvres
Dodin, Charles-Nicolas (Versailles, 1734 - Sèvres , 1803), Peintre sur céramique
Duplessis, Jean-Claude-Thomas (Turin, 1730 - Paris, 1783), (Créateur du modèle)

description

Dénomination / Titre
Titre : Pot-pourri "à vaisseau"
Type d'objet
pot-pourri
Description / Décor
Ce pot-pourri "en vaisseau" est composé de deux parties, un vase en forme de nef, reposant sur un socle à quatre pieds à enroulements, et un couvercle ajouré, simulant un mât de navire. Le vaisseau proprement dit est presque entièrement revêtu d'un fond rose, rehaussé de bleu et de vert. Une réserve oblongue, cernée de palmes vertes et de peignés d'or, a été aménagée sur chaque face. Dans la réserve antérieure, on distingue une scène d'inspiration chinoise finement peinte et rehaussée d'or mettant en scène trois personnages assis sur une terrassse, jouant sans doute au jeu de "go" autour d'une petite table ronde. Au revers, se déploient en réserve des branches fleuries orientales. La partie supérieure du vaisseau est perforée de quatorze trous circulaires, disposés dans un ruban bleu, enrichi d'un treillage d'or. Aux extrêmités, deux têtes de lions en relief tiennent dans leur gueule un beaupré bleu lapis et or. Les quatre pieds à enroulements sont rehaussés de peignés d'or et d'un motif de treillage, peint d'or sur fond bleu lapis, déjà vu sur le vaisseau. Le couvercle, de forme pyramidale, est muni de multiples ouvertures en forme d'imbrications et de quatre échelles de corde. Les quatre échelles se rejoignent au sommet du mât, terminé par un bouton doré, et sont accostées d'un oriflamme blanc, fleurdelisé d'or, qui retombe sur le couvercle. Ce pot-pourri "à vaisseau" constituait à l'origine la pièce centrale d'une importante garniture de cinq pièces à fond rose, livré à Mme de Pompadour pour sa chambre à l'Hôtel d'Evreux, à Paris, le 30 mai 1760.
Inscriptions
Marque de l'atelier :
Marque peinte en bleu : LL entrelacés (Pas de lettre date ni de marque du peintre)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur avec accessoire : 37 cm ; Largeur avec accessoire : 33,5 cm ; Profondeur avec accessoire : 17 cm ; Largeur : 16,5 cm ; Profondeur : 13 cm
Matière et technique
Matériau : porcelaine tendre
Technique : techniques céramique

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : Occident ; époque moderne = Ancien Régime (Occident) ; dynastie des Bourbons (Occident->époque moderne = Ancien Régime) ; Louis XV (1715-1774) (Occident->époque moderne = Ancien Régime->dynastie des Bourbons)

Date de création/fabrication : vers 1760
Lieu de création / fabrication / exécution
Sèvres (Ile-de-France = Ile de France->Hauts-de-Seine = Hauts de Seine)

Données historiques

Mode d’acquisition
donation sous réserve d'usufruit
Date d’acquisition
date : 1984
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Sully, [OArt] Salle 619 - Cabinet René Grog et Marie-Louise Grog-Carven, Vitrine 1B

Bibliographie

- Durand, Jannic ; Bimbenet-Privat, Michèle ; Frédéric Dassas ; Catherine Voiriot. Bascou, Marc ; Bimbenet-Privat, Michèle ; Brouzet, David ; Demetrescu, Calin ; Loire, Stéphane ; Martinez, Jean-Luc ; Sahut, Marie-Catherine ; Dantan, Marie-Elsa ; Duclos, Cyril ; Fournery, Nicolas ; Laroche, Sophie ; Ribou, Marie-Hélène de ; Séret, Guillaume. Décors, mobilier et objets d'art du musée du Louvre. [Collections du Musée du Louvre]. Paris, Louvre éditions, 2014. , p. : 328, ill. p. 328-329, cat. 126
- Rochebrune, Marie-Laure de. Splendeur de la peinture sur porcelaine au XVIIIe siècle - Charles Nicolas Dodin et la manufacture de Vincennes-Sèvres. [Exposition, Versailles, Etablisement public du château, du musée et du domaine national de Versailles, du 15 mai au 9 septembre 2012]. Paris, Editions Arlys, 2012. 237 p., p. : 84, 26
- Pietsch, Ulrich. Fascination of Fragility. Masterpieces from European Porcelain. 1, [Exposition, Berlin (Allemagne), Stadtmuseum Berlin, Palais Ephraim, du 9 mai au 29 août 2010]. Leipzig, Seeman Henschel Verlag, 2010. 320 p.,
- Salmon, Xavier, sous la direction de. Madame de Pompadour et les arts. [Exposition, Versailles, musée national du château, 14 février – 19 mai 2002]. Paris, R.M.N, 2002. , p. : 443-445, Cat. 181
- Un défi au goût. 50 ans de création à la manufacture royale de Sèvres (1740-1793). [Exposition, Paris, Musée du Louvre, 20 mars - 23 juin 1997]. Paris, Réunion des Musées nationaux, 1997. 118 p., , p. : 75-76, 11
- Alcouffe, Daniel ; Durand, Jannic ; Gaborit-Chopin, Danielle ; Ennès, Pierre ; Lefébure, Amaury. Nouvelles acquisitions du département des Objets d'art : 1980-1984. Paris, Réunion des musées nationaux, 1985. , n° 78

Expositions

- Madame de Pompadour et les arts, Versailles (France), Château - Domaine national de Versailles, 13/02/2002 - 19/05/2002, étape d'une exposition itinérante
- Fascination of Fragility. Masterpieces from European Porcelain, Berlin (Allemagne), Palais Ephraim, 09/05/2010 - 29/08/2010
- Chefs-d'oeuvre des porcelaines des collections royales. Charles-Nicolas Dodin (1734-1803), Versailles (France), Château - Domaine national de Versailles, 14/05/2012 - 09/09/2012
- Madame de Pompadour et les arts, Munich (Allemagne), Kunsthalle der Hypo-Kulturstiftung, 13/06/2002 - 15/09/2002, étape d'une exposition itinérante
Dernière mise à jour le 05.11.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances