© 1995 Musée du Louvre / Konstantinos Ignatiadis
© 1993 RMN-Grand Palais (musée du Louvre)
© 1993 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
© 1993 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
© Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© RMN-Grand Palais (musée du Louvre)
© 1995 Musée du Louvre / Konstantinos Ignatiadis
© 1993 RMN-Grand Palais (musée du Louvre)
© 1993 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
© 1993 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
© Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© RMN-Grand Palais (musée du Louvre)

Boîte-reliure : la Crucifixion et les symboles des évangélistes

Epoque / période : roman (Occident->moyen âge)

Date de création/fabrication : 1000 - 1050
Lieu de création : Ratisbonne (Allemagne->Bavière) (?) (ou Trèves) ; Trèves (Allemagne->Rhénanie-Palatinat = Rhénanie Palatinat) (?) (ou Ratisbonne)
Actuellement visible au Louvre
Salle 502
Aile Richelieu, Niveau 1
Numéro d’inventaire
Numéro principal : MR 349
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique

description

Dénomination / Titre
Titre : Boîte-reliure : la Crucifixion et les symboles des évangélistes
Titre d'usage : Boîte-reliure de Maastricht
Type d'objet
orfèvrerie, argenterie ; boîte-reliure
Description / Décor
La boîte-reliure dite de Maastricht renfermait, en 1677, le texte sur lequel les ducs de Brabant prêtaient serment. Selon l'inscription qu'elle porte, elle aurait été offerte, dans la deuxième moitié du XIe siècle, par une certaine Béatrice dont l'identification est encore incertaine. La boîte-reliure de Maastricht associe de nombreuses techniques de l'orfèvrerie et de l'émaillerie et révèle la virtuosité des ateliers de cour à l'époque des derniers empereurs ottoniens.
Le centre du couvercle de la boîte-reliure est orné d'une crucifixion traitée au repoussé. Sous une arche cintrée, se trouve le Christ en croix encadré de la Vierge et de saint Jean l'Évangéliste, au pied de la croix, et de la personnification du soleil et de la lune, au-dessus de la croix. Les angles de la boîte-reliure sont ornés des symboles des évangélistes : le Taureau de saint Luc, l'Aigle de saint Jean, l'Homme de saint Matthieu et le Lion de saint Marc. Enfin, sur les bandes supérieure et inférieure, des médaillons niellés représentent, d'une part, saint Pierre et saint Paul, et d'autre part, deux anges.
Outre les filigranes et les cabochons montés en bâte, la boîte-reliure est couverte de multiples émaux. Les symboles des évangélistes évoqués précédemment font alterner plein émail (Jean et Marc) et émail enfoncé (Luc et Mathieu). Ces plaques d'angle sont conçues de manière linéaire et rythmique, les unes animées par des pois, les autres par des zigzags. Ce contraste voulu entre plein émail et émail enfoncé se retrouve au niveau des chatons en forme d'éventail situés sur les côtés. Ils sont tous ornés d'une palmette en or ou en émail, selon leur position dans le décor. (source : texte de Muriel Barbier)
Inscriptions
Etiquette :
95
Inscription :
à l'encre rouge D (?)711
Capitales
IOHANNES / MATHEUS / LUCAS / MARCUS
ECCE. MA / TER. TUA
ECCE. FI/LIUS.TUUS
+ BEATRIX ME INHONORE / DEI OIPOTENTIS / E/US FIER/PRECEPIT / ET OMNIU SCORUM

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur avec accessoire : 38,6 cm ; Largeur avec accessoire : 33,5 cm ; Epaisseur avec accessoire : 7,5 cm
Matière et technique
Matériau/Technique : Or repoussé, émail cloisonné sur or, argent, nielle, perles, pierres précieuses, cabochons, filigranes ; âme de bois

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : roman (Occident->moyen âge)

Date de création/fabrication : 1000 - 1050
Lieu de création / fabrication / exécution
Ratisbonne (Allemagne->Bavière) (?) (ou Trèves) ; Trèves (Allemagne->Rhénanie-Palatinat = Rhénanie Palatinat) (?) (ou Ratisbonne)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
saisie
Date d’acquisition
date : 1795
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Richelieu, [OArt] Salle 502 - Suger, Vitrine 6 - Reliure de Maastricht

Bibliographie

- Gaborit, Jean-René (dir.), Gaborit-Chopin, Danielle ; Durand, Jannic ; Gaborit, Jean-René, L'art roman au Louvre, [Collection "Trésors du Louvre"], Paris, Fayard / Louvre éditions, 2005, p. 42, fig. 25
- Copier créer : de Turner à Picasso : 300 oeuvres inspirées par les maîtres du Louvre, cat. exp. (Paris, Musée du Louvre, 26 avril - 26 juillet 1993), Paris, Réunion des musées nationaux, 1993, fig. 79a p. 136 (Moreau, dessin d'après la reliure de Maastricht)
- Der kirchliche Prachteinband im frühen Mittelalter, von den Anfängen bis zum Beginn der Gotik, Steenbock, 1965, Berlin, 1965, p. 141-143, ill. 78, cat. 56
- Marquet de Vasselot, Jean-Joseph, Musée du Louvre. Catalogue sommaire de l'orfèvrerie, de l'émaillerie et des gemmes du Moyen Age au XVIIème siècle, Paris, Gaston Braun éditeur, 1914, pl. I ill. 13, MV 13
- Molinier, Emile, « Les bibelots du Louvre », La Revue de l'art ancien et moderne, tome 5, 1, 1899, p. 61-72, p. 66, fig. entre les p. 68 et 69
- Darcel, Alfred, Musée national du Moyen Age et de la Renaissance [Louvre]. Série D. Notice des émaux et de l'orfèvrerie, 4e éd. avec supplément par E. Molinier, Paris, 1891, D 1 -24 et 711

Expositions

- L'histoire d'Istanbul, Istanbul (Turquie), Sakip Sabanci museum, 04/06/2010 - 04/09/2010
Dernière mise à jour le 25.04.2022
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances