© Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2007 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola
© 2007 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola
© Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2007 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola
© 2007 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola

Vase, d'une paire (avec OA 5445 2)

Epoque / période : époque Yongzheng = Yong Zcheng = Young-Tcheng = Yong Tcheng = Yong-Tcheng = Jong Tcheng (1723-1735) (Chine->dynastie Qing (1644-1911)) ; Louis XV (1715-1774) (Occident->époque moderne = Ancien Régime->dynastie des Bourbons)

Date de création/fabrication : vers 1700 - 1750 (porcelaine) et vers 1755 - 1765 (monture)
Lieu de création : Chine (Asie->Asie orientale = Extrême Orient) ; Paris (France->Ile-de-France = Ile de France)
Actuellement visible au Louvre
Salle 617
Aile Sully, Niveau 1
Numéro d’inventaire
Numéro principal : OA 5445 1
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique

description

Dénomination / Titre
Titre : Vase, d'une paire (avec OA 5445 2)
Type d'objet
vase ; objets montés
Description / Décor
Porcelaine et bronze doré
Inscriptions
Inscription :
SC 13098
SC 1429
SC 629
StC 251

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur avec accessoire : 53 cm ; Largeur avec accessoire : 38,5 cm ; Diamètre avec accessoire : 30 cm
Matière et technique
Matériau : bronze (doré)
Matériau : porcelaine
Technique : techniques métal (bronze d'ameublement)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : époque Yongzheng = Yong Zcheng = Young-Tcheng = Yong Tcheng = Yong-Tcheng = Jong Tcheng (1723-1735) (Chine->dynastie Qing (1644-1911)) ; Louis XV (1715-1774) (Occident->époque moderne = Ancien Régime->dynastie des Bourbons)

Date de création/fabrication : vers 1700 - 1750 (porcelaine) et vers 1755 - 1765 (monture)
Lieu de création / fabrication / exécution
Chine (Asie->Asie orientale = Extrême Orient) ; Paris (France->Ile-de-France = Ile de France)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
versement
Date d’acquisition
date : 1870
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Sully, [OArt] Salle 617 - De Louis XIV à Louis XVI, Salle 617 - Jean-François Leleu

Bibliographie

- Durand, Jannic ; Bimbenet-Privat, Michèle ; Frédéric Dassas ; Voiriot, Catherine, avec la collaboration de, Décors, mobilier et objets d'art du musée du Louvre, [Collections du Musée du Louvre], Paris, Louvre éditions, 2014, p. 442, ill. p. 442-443, cat. 184
- Marie-Laure de Rochebrune, Catherine Gougeon (dir.), Le goût à la grecque ou la naissance du néo-classicisme dans l'art français, cat. exp. (Madrid (Espagne), Palacio Real, 2007 ; Lisbonne (Portugal), Fundação Calouste Gulbenkian, 2008 ; Athènes (Grèce), Pinacothèque Nationale, Musée Alexandros Soutzos, 28 septembre 2009-11 janvier 2010), 2009,
- Alcouffe, Daniel ; Dion, Anne ; Mabille, Gérard, Les bronzes d'ameublement du Louvre, Dijon, Editions Faton, 2004, p. 146, n°70
- Dreyfus, Carle, Catalogue sommaire du mobilier et des objets d'art du XVIIème et du XVIIIème siècle, [Musée du Louvre], Paris, 1922, p. 86, n° 426

Expositions

- Le Goût "à la grecque" ou la naissance du Néoclassicisme français, Athènes (Grèce), Pinacothèque Nationale, Musée Alexandros Soutzos, 28/09/2009 - 12/01/2010
- Le goût à la grecque ou la naissance du néo-classicisme dans l'art français, Madrid (Espagne), Palacio Real, 23/10/2007 - 06/01/2008, étape d'une exposition itinérante
- Le goût à la grecque ou la naissance du néo-classicisme dans l'art français, Athènes (Grèce), Pinacothèque Nationale, Musée Alexandros Soutzos, 28/09/2009 - 12/01/2010, étape d'une exposition itinérante
- Le goût à la grecque ou la naissance du néo-classicisme dans l'art français, Lisbonne (Portugal), Fundação Calouste Gulbenkian, 14/02/2008 - 04/05/2008, étape d'une exposition itinérante
Dernière mise à jour le 27.11.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances