© 1981 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
dos, verso, revers, arrière © 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
face, recto, avers, avant © 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 1966 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 1981 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 1966 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu

La Bataille de Jarnac, de la tenture L'Histoire d'Henri III

1632 / 1636 (2e quart du XVIIe siècle)
Lieu de création : Cadillac (Aquitaine->Gironde)
OA 7505
Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
Numéro d’inventaire
Numéro principal : OA 7505
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
La Pierre, Claude de (Bordeaux, 28/06/1660), Tapissier

description

Dénomination / Titre
Titre : La Bataille de Jarnac, de la tenture L'Histoire d'Henri III
Type d'objet
fragment de panneau
Description / Décor
représente la Bataille de Jarnac, gagnée le 13 mars 1569 par les troupes catholiques commandées par le duc d'Anjou, Tavannes, Guise et Montpensier, sur les Protestants dirigés par Gaspard de Coligny et le prince de Condé, dont la mort fut le signal de la déroute. Au premier plan, un combat de cavalerie; "M. le prince de Coudé", qui, malgré ses blessures récentes, avait voulu rester à la tête de ses troupes, est
renversé sous son cheval, et Montesquiou, capitaine des gardes suisses du duc d'Anjou, va l'égorger, - la tradition veut qu'il l'ait tué d'un coup de pistolet. Derrière, la bataille se déroule autour de l'église de "Jarnac" en flammes. "M. de Lavalette" défie en combat singulier "M. le Prince de Gondé". A côté, "M. de Lavalette", à terre, est sauvé par son fils, le futur duc d'Epernon, qui réussit à le faire remonter à cheval, fait qui se produisit en réalité à la bataille de Mauvoisin en 1570, et non à Jarnac. Nous avons donc dans la même pièce, suivant les traditions gothiques, plusieurs moments d'une même action représentés concurremment. Dans le fond, les carrés d'infanterie avec, au centre, les piquiers et les oriflammes, et les charges de cavalerie, dont'une est conduite par "M. de Chatilhon".
La partie haute de la tapisserie - le ciel - et la bordure supérieure où était narrée la scène représentée manquent. La bordure existe sur les trois autres côtés, ornée de panoplies et de couronnes de laurier. Au milieu des bordures latérales, les armes du duc d'Epernon entourées des ordres du roi : "partie a. d'argent à un noyer de sinople, terrassé de même; b. de gueules à.'la croix cléchée, vidée et pommetée d'or; et au chef de ce surtout de gueules, chargé d'une croix potencée d'argent; sur le tout, d'azur à une cloche d'argent, bataillée de sable". Dans la bordure inférieure, des écussons soutenus par des génies soufflant dans une trompette et brandissant des glaives, chargés, celui du milieu du monogramme du roi Henri III, les autres des monogrammes du duc de La Valette et de Marguerite de Foix-Candale qui étaient peints sur toutes les boiseries du château de Cadillac.
La lisière verticale de droite porte le chiffre de Claude de La Pierre, [DLP], ce lapissier que mentionne l'inventaire de François de La Planche en 1627 : "En la boutique de Claude de La Pierre, maistre tappissier, seize grande rue Mouffetard contre et attenant le dit hostel des Canayes... », et il y est indiqué que cet atelier comprenait deux métiers.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 306 cm (hauteur gauche) ; Hauteur : 303,5 cm (hauteur droite) ; Largeur : 660 cm (largeur supérieure) ; Largeur : 633 cm (largeur inférieure) ; Poids : 45 kg (poids estimé)
Matière et technique
Technique : tapisserie = tapisserie sur métier (techniques textile) (chaîne : 8 fils de laine par centimètre - trames : 10 duites de laine et 14 duites de soie par centimètre)
Matériau : laine
Matériau : soie

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : Louis XIII (1610-1643) (Occident->époque moderne = Ancien Régime->dynastie des Bourbons)

Date de création/fabrication : 1632 - 1636
Lieu de création / fabrication / exécution
Cadillac (Aquitaine->Gironde)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Reiset, Frédéric (Collectionneur)
Pichon, Jérôme (Collectionneur) (achetée à la vente de 1897, lot n°1288, prix : 2500 F.)
Mode d’acquisition
achat en vente publique
Date d’acquisition
date de vente publique : 03/02/1922 (vente du 30/01/1922 au 03/02/1922 : les tapisseries étant en fin de catalogue, elles ont du passer en vente le 03/02/1922)
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Papounaud, Benoît-Henry (dir.), Papounaud, Benoît-Henry, La tapisserie française : du Moyen âge à nos jours, 1, Paris, Éditions du Patrimoine, Centre des monuments nationaux : Mobilier national, manufactures nationales Gobelins-Beauvais-Savonnerie ; Aubusson : Cité internationale de la tapisserie, 2017, p. 139
- Fêtes & Crimes à la Renaissance : la Cour d'Henri III, cat. exp. (Blois (France), Château et Musées de Blois, 2010), Paris, Somogy éditions d'art, 2010,
- La tapisserie témoin de l'histoire, cat. exp. (Aubusson, musée départemental de la Tapisserie - Centre Culturel et Artistique Jean-Lurçat, 23 juin - 6 octobre 1985), Aubusson, 1985, fig. p. 19, n° 12

Expositions

- Les chevaux de Saint-Marc, Venise, Paris (France), Galeries nationales du Grand Palais, 10/04/1981 - 10/08/1981
- La Cour d'Henri III, Fêtes et Crimes à la Renaissance., Blois (France), Château et Musées de Blois, 08/05/2010 - 24/08/2010
Dernière mise à jour le 18.08.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances