Stèle dite
Stèle dite
Stèle dite
Stèle dite
Stèle dite
Stèle dite
Stèle dite
Stèle dite
Stèle dite
Stèle dite
Stèle dite
Stèle dite
Stèle dite
Stèle dite
Stèle dite
Stèle dite
Stèle dite
Stèle dite
Télécharger
Suivant
Précédent

Stèle dite "d'Amrit", ou "de Shadrafa"

-850 / -400 (Phénicien)
Lieu de découverte : Amrit (?) (Provenance traditionnelle, manifestement erronée, du fait d'une lecture trop rapide de l'information donnée par ses inventeurs à Louis De Clercq : "trouvée dans les environs d'Amrith , non loin du Nar-El-Abrasch » (De Clercq 1901, 496 ; « Amrith (au lieu dit Nahr-Abrak) » : Clermont-Ganneau 1882 : 234). Ce n'est donc pas le site d'Amrit (situé entre le Nahr Amrit/Marathias et le Nahr el-Kublé) qui est placé près du Nahr el-Abrash(é), mais plus spécifiquement le lieu de découverte de cette stèle, situé par les rabatteurs d'antiquités dans une région où, aux dires de Dunand , « rien ne justifie sa présence » (Dunand-Saliby 1985, 39 n. 4). cf. Caubet, Fontan, Gubel 2002, p. 52, n° 38) ; Lehi (?) ("dans la baie lagunaire de l'embouchure même du fleuve. Cette localité semble en effet avoir servi de port maritime de Soumour au Bronze ancien et moyen, ce qui expliquerait le souvenir d'un culte dédié à un dieu de l'orage particulièrement populaire auprès des marins (Sapin 1996,pp. 25-26). Devenue (ou redevenue) lagune marécageuse par la suite et reproduisant par conséquent les conditions d'un milieu propice aux cures thérapeutiques, Laha devint ainsi un endroit qu' on associait volontiers aux divinités guérisseuses comme Eshmoun attesté sur le tell voisin ou, dans le cas de notre stèle, Shadrapha (Bordreuil e.a. 1996, pp. 41-44)", Caubet, Fontan, Gubel 2002, p. 52, n° 38) ; Tell Kazel (?) (cf. Caubet, Fontan, Gubel 2002, p. 52, n° 38)
AO 22247
Département des Antiquités orientales
Actuellement visible au Louvre
Salle 311
Aile Sully, Niveau 0
Numéro d’inventaire
Numéro principal : AO 22247

description

Dénomination / Titre
Dénomination : stèle
Titre : Stèle dite "d'Amrit", ou "de Shadrafa"
Description / Décor
stèle (cintré)

Décor : disque ailé ; Baal (?) ; Shadrapa (couronne égyptisante, ureus, collier, ceinture, pagne : plissé, tenant, arme : recourbé, lion, debout sur) ; animal attribut (lion, marchant, sur, montagne) ; inscription

Etat de l'oeuvre : complet ; restauré
Précision sur l'objet : Stèle représentant le dieu Shadrafa, debout sur un lion marchant sur la montagne, sous le disque ailé. Stèle brisée en deux morceaux recollés au niveau des genoux ; base retaillée
Inscriptions
Écriture :
alphabétique
écriture phénicienne
Inscription :
Cette stèle (est celle) qu'a donnée Pilles fils d'Abday à son seigneur Shadraphé, parce qu'il a écouté l'appel de sa parole
Langue :
phénicien

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 178 cm ; Largeur : 41 cm ; Epaisseur : 27 cm
Matière et technique
Matériau : calcaire (dur à gros grains)
Technique : bas-relief, peint (Traces de peinture rouge maintenant disparues)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Phénicien (850-750 J. - C. (stèle)) et Ve s. av. J.-C. (Ve s av. J-C. (inscription)) (-850 - -750 et -500 - -400)
Lieu de découverte
Amrit (?) (Provenance traditionnelle, manifestement erronée, du fait d'une lecture trop rapide de l'information donnée par ses inventeurs à Louis De Clercq : "trouvée dans les environs d'Amrith , non loin du Nar-El-Abrasch » (De Clercq 1901, 496 ; « Amrith (au lieu dit Nahr-Abrak) » : Clermont-Ganneau 1882 : 234). Ce n'est donc pas le site d'Amrit (situé entre le Nahr Amrit/Marathias et le Nahr el-Kublé) qui est placé près du Nahr el-Abrash(é), mais plus spécifiquement le lieu de découverte de cette stèle, situé par les rabatteurs d'antiquités dans une région où, aux dires de Dunand , « rien ne justifie sa présence » (Dunand-Saliby 1985, 39 n. 4). cf. Caubet, Fontan, Gubel 2002, p. 52, n° 38) ; Lehi (?) ("dans la baie lagunaire de l'embouchure même du fleuve. Cette localité semble en effet avoir servi de port maritime de Soumour au Bronze ancien et moyen, ce qui expliquerait le souvenir d'un culte dédié à un dieu de l'orage particulièrement populaire auprès des marins (Sapin 1996,pp. 25-26). Devenue (ou redevenue) lagune marécageuse par la suite et reproduisant par conséquent les conditions d'un milieu propice aux cures thérapeutiques, Laha devint ainsi un endroit qu' on associait volontiers aux divinités guérisseuses comme Eshmoun attesté sur le tell voisin ou, dans le cas de notre stèle, Shadrapha (Bordreuil e.a. 1996, pp. 41-44)", Caubet, Fontan, Gubel 2002, p. 52, n° 38) ; Tell Kazel (?) (cf. Caubet, Fontan, Gubel 2002, p. 52, n° 38)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
date : 1967
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités orientales

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Sully, [AO] Salle 311 - Byblos - Phénicie - Sidon - Les royaumes phéniciens du Nord - Umm el-Amed, 2 eme travée

Bibliographie

- Blanchard, Vincent, Royaumes oubliés : de l'Empire hittite aux araméens, Paris, Louvre éditions - liénart, 2019, p. 388, n° 248
- Le Meaux, Hélène ; Briquel-Chatonnet, Françoise, Le sarcophage d'Eshmunazor, Coédition Musée du Louvre, El Viso. Collection Solo, 2019, p. 29, 51, note 25
- Fontan, Elisabeth ; Le Meaux, Hélène (dir.), La Méditerranée des Phéniciens de Tyr à Carthage, cat. exp. (Institut du monde arabe / 6 novembre 2007 - 20 avril 2008), Paris, Somogy éditions d'art/Institut du monde arabe, 2007, p. 52, 316, n° 76
- Caubet, Annie ; Fontan, Elisabeth ; Gubel, Eric, Art phénicien : la sculpture de tradition phénicienne (Paris, Musée du Louvre), [Musée du Louvre/Département des Antiquités orientales], Paris, RMN/Snoeck, 2002, p. 51-53, n° 38
- Caubet, Annie, « Animals in Syro-Palestinian Art », dans Collins, Billie Jean (dir.), A History of the Animal World in the Ancient Near East, Leiden ; Boston ; Köln, Brill, (Handbook of Oriental Studies. Section 1 The Near and Middle East), 2002, P. 211-234, p. 211-234, fig. 6.1
- Gubel, Eric, « Multicultural and multimedial aspects of early Phoenician art, c. 1200-675 BCE », dans Images as media : Sources for the cultural history of the Near East and the Eastern Mediterranean (Ist millennium BCE), Fribourg ; Göttingen, University Press ; Vandenhoeck & Ruprecht, 2000, p. 186-188, fig. 3
- Nunn, Astrid, Der figürliche Motivschatz Phöniziens. Syriens und Transjordaniens vom 6. bis zum 4. Jahrhundert v. Chr., Fribourg ; Göttingen, Universitätsverlag ; Vandenhoeck & Ruprecht, 2000, p. 14, pl. 1, n° 6
- Cecchini, Serena Maria, « La stele di Amrit : aspetti e problemi iconografici e iconologici », dans Contributi e materiali di archeologia orientale VII (1997), studi in memoria di Henri Frankfort (1897 - 1954), Rome, Università degli studi di Roma, 1997, P. 83-100, p. 83-100
- Lipinski, Edward, « Shadday, Shadrapha et le dieu Satrape », Zeitschrift für Alttestamentliche Wissenschaft, 8, 1995, p. 247-274, p. 261-264
- Lipinski, Edward, Dieux et déesses de l'univers phénicien et punique, Louvain, Peeters, (Studia Phoenicia XIV), 1995, p. 195-199, 261-264
- Jourdain-Annequin, Colette, « Héraclès-Melqart à Amrith ? Un syncrétisme gréco-phénicien à l'époque perse », Transeuphratène, 6, 1993, P. 69-86, p. 72-73, pl. XIII : 24
- Caubet, Annie ; Yon, Marguerite, « Arouad et Amrit VIIIe - Ier siècles av. J. -C. Documents (Pls. I - VII) », Transeuphratène, 6, 1993, p. 46-67, p. 47-67
- Lipinski, Edward, Dictionnaire de la civilisation phénicienne et punique (DCPP), Turnhout, Brepols, 1992, p. 407-408
- Gubel, Eric, « Bulletin d'antiquités archéologiques du Levant inédites ou méconnues VI », Syria, Revue d'art oriental et d'archéologie, 67/2, 1990, p. 483-520, Disponible sur : https://www.persee.fr/doc/syria_0039-7946_1990_num_67_2_7170 , p. 520
- Gubel, Eric, « Tell Kazel (Sumur/Simyra) à l'époque perse », Transeuphratène, 2, 1990, P. 37-50, p. 46
- Parayre, Dominique, « Deux chapiteaux hathoriques à Amathonte : étude des disques solaires ailés », Bulletin de correspondance hellénique (BCH), 114, 1990, P. 215-240, Disponible sur : http://www.persee.fr/doc/bch_0007-4217_1990_num_114_1_1721 , p. 220, fig. 7
- Bordreuil, Pierre, « Attestations inédites de Melqart, Baal Hamon et Baal Saphon à Tyr (Nouveaux documents phéniciens Il) », dans Studia Phoenicia IV, Louvain, Peeters, 1986, P. 77-86, p. 134, fig. 4
- Puech, Emile, « Les inscriptions phéniciennes d'Amrit et les dieux guérisseurs du sanctuaire », Syria, Revue d'art oriental et d'archéologie, 63/3, 1986, p. 327-342, Disponible sur : https://www.persee.fr/doc/syria_0039-7946_1986_num_63_3_6939 , p. 337-339
- Stéphan, Fady, Les inscriptions phéniciennes et leur style, Beyrouth, Université libanaise, 1985, p. 68-69
- Dunand, Maurice ; Saliby, Nessib, Le temple d 'Amrith dans la pérée d'Aradus (BAH 121), Paris, Librairie orientaliste Paul Geuthner, 1985, p. 39-40, pl. XLI : 1
- Petit, Judith (dir.), Au pays de Baal et d'Astarté : 10 000 ans d'art en Syrie, cat. exp. (Paris, Musée du Petit Palais, 26 octobre 1983-8 janvier 1984), Paris, 1983, p. 222-223, n° 255
- Börker-Klähn, J, Altvorderasiatische Bildstelen und Vergleichbare Felsreliefs, Mayence, P. von Zabern, (Baghdader Forschungen, 4), 1982, n° 293
- Coacci Polselli, Gianna ; Amadasi Guzzo, Maria Giulia, Grotta regina II. Le iscrizioni puniche (Studi Semitici 52), Rome, Consiglio Nazionale delle Ricerche, Istituto per la Civilita, 1979, p. 93-100
- Teixidor, Javier, The Pantheon of Palmyra, Leyde, Brill, 1979, p. 101-106
- Caubet, Annie, La religion à Chypre dans l'Antiquité, dossier du Musée du Louvre, Lyon, Maison de l'Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux, (Collection de la Maison de l'Orient méditerranéen ancien, Hors Série (HS) n° 2), 1979, Disponible sur : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/mom_0243-8046_1979_hos_2_1_1969 , p. 35
- Pritchard, James B., Recovering Sarepta, A Phoenician City. Excavations at Sarafand, Lebanon, 1969-1974, by the University Museum of the University of Pennsylvania, Princeton, Princeton University Press, 1978, p. 100-101, fig. 99
- Amiet, Pierre, L'art antique du Proche-Orient, Paris, Mazenod (L'art et les grandes civilisations, 7), 1977, p. 432, fig. 761
- Dupont-Sommer, André, « L'énigme du dieu « Satrape » et le dieu Mithra », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (CRAI), 120, 1976, p. 648-660, Disponible sur : http://www.persee.fr/doc/crai_0065-0536_1976_num_120_4_13304?q=L'énigme du dieu satrape et le dieu Mithra, p. 648-660
- Parrot, André ; Chehab, Maurice ; Moscati, Sabatino, Les Phéniciens : l'expansion phénicienne et Carthage, Paris, Gallimard, 1975, p. 117, n° 122
- Rey-Coquais, Jean-Paul, Arados et sa Pérée aux époques grecque, romaine et byzantine, Paris, Librairie orientaliste Paul Geuthner, (Institut français d'archéologie du Proche-Orient. Bibliothèque Archéologique et Historique (BAH), 97), 1974, p. 104, n° 2
- Magnanini, Pietro, Le Iscrizioni fenicie dell'Oriente, Rome, 1973, p. 40
- Moscati, Sabatino, I fenici e Cartagine, Turin, Unione Tipografico-Editrice Torinese (UTET), 1972, p. 294-295
- Harden, Donald, The Phoenicians, Londres, Penguin Books, 1971, p. 182-183, fig. 56
- Parrot, André, « La donation L. De Clercq - H. de Boisgelin », La Revue du Louvre et des musées de France, 4/5, 1968, p. 299-300, p. 299-300
- Peckham, J. Brian, The Development of the Late Phoenician Script, Cambridge, Harvard University Press, (Harvard Semitic Series, vol. xx), 1968, p. 130-131, n° 81
- Parrot, André, « Statue de Gudéa au vase jaillissant », La Revue du Louvre et des musées de France, 2, 1967, p. 89, p. 299-300
- Pritchard, James B., The Ancient Near East in Pictures relating to the Old Testament, Princeton, Princeton University Press, 1954, p. 486
- Bossert, Helmuth Theodor, Altsyrien. Kunst und Handwerk in Cypern,Syrien, Palästina, Transjordanien und Arabien von den Anfängen bis zum völligen Aufgehen in der griechisch-römischen Kultur. Unter Mitarbeit von Rudolf Naumann, Tübingen, Ernst Wasmuth, 1951, p. 498
- Starcky, Jean, « Autour d'une dédicace palmyrénienne à Sadrafa et à Duanat », Syria, Revue d'art oriental et d'archéologie, 26/1, 1949, p. 43-85, Disponible sur : http://www.persee.fr/doc/syria_0039-7946_1949_num_26_1_4551 , p. 68
- Contenau, Georges, La civilisation phénicienne, Paris, Payot, 1949, p. 154, pl. VI
- Dussaud, René, « Anciens bronzes du Louristan et cultes iraniens », Syria, Revue d'art oriental et d'archéologie, 26/3, 1949, p. 196-229, Disponible sur : http://www.persee.fr/doc/syria_0039-7946_1949_num_26_3_4516 , p. 220
- Seyrig, Henri, « Antiquités syriennes. Héraclès-Nergal », Syria, Revue d'art oriental et d'archéologie, 24/1, 1944, p. 62-80, Disponible sur : <www.persee.fr/doc/syria_0039-7946_1944_num_24_1_4427> , p. 73, n° 1
- Levi Della Vida, Giorgio, « The Phoenician God Satrapes », Bulletin of the American Schools of Oriental Research (BASOR), 87, 1942, p. 29-32, p. 29-32
- Contenau, Georges, Manuel d'archéologie orientale depuis les origines jusqu'à l'époque d'Alexandre : histoire de l'art (fin) Ier millénaire jusqu'à Alexandre, 3, Paris, Picard, 1931, p. 1474, fig. 895
- De Clercq, Louis, Collection de Clercq. Catalogue méthodique et raisonné. Antiquités assyriennes, cylindres orientaux, cachets, briques, bronzes, bas-reliefs, II, [Musée du Louvre/Département des Antiquités orientales], Paris, Ernest Leroux, 1903, p. 234-252, pl. 36
- Clermont-Ganneau, Charles, Recueil d'archéologie orientale (RAO V), V, Paris, Ernest Leroux, 1903, p. 5
- Lidzbarski, Mark, Ephemeris für semitische Epigraphik I, Giessen, J. Ricker, 1902, p. 282
- Berger, Philippe, « Note additionnelle à la communication de M. de Clercq », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (CRAI), 45, 1901, p. 509-511, Disponible sur : http://www.persee.fr/doc/crai_0065-0536_1901_num_45_3_16856, p. 510
- De Clercq, Louis, « Notice sur une stèle phénico-hittite », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (CRAI), 45, 1901, p. 496-508, Disponible sur : http://www.persee.fr/doc/crai_0065-0536_1901_num_45_3_16855, p. 327, 496-508
- Clermont-Ganneau, Charles, « La stèle phénicienne d'Amrith », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (CRAI), 45, 1901, p. 373-383, Disponible sur : http://www.persee.fr/doc/crai_0065-0536_1901_num_45_3_16843, p. 373-384
- Clermont-Ganneau, Charles, Recueil d'archéologie orientale (RAO IV), Paris, Ernest Leroux, 1901, p. 325-337
- Ohnefalsch-Richter, Max, Kypros, the Bible and Homer : oriental civilization, art and religion in ancient times, Londres, Asher & Co Asher & Co Asher & Co. 1893. Polio, pp. ix,, 1893, pl. XC : 1
- Chipiez, Charles ; Perrot, Georges, Histoire de l'art dans l'Antiquité : Egypte, Assyrie, Perse, Asie mineure, Grèce, Etrurie, Rome : Tome III : Phénicie, Cypre, Paris, Hachette, 1885, p. 1885
- Clermont-Ganneau, Charles, « Rapport sur une mission en Palestine et en Phénicie entreprise en 1881 : cinquième rapport », Archives des missions scientifiques et littéraires, 3e série, t. 11, 1884, p. 234-235, pl. VI : a, n° 109
- Répertoire d'épigraphie sémitique (RES). Publié par la commission du Corpus inscriptionum semiticarum, Paris, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 1900-1968, Disponible sur : http://archive.org/stream/rpertoiredpigra00gangoog#page/n935/mode/2up , p. 234, 1601
- Dunand, Maurice, « Les sculptures de la favissa du temple d'Amrit (suite) », Bulletin du musée de Beyrouth, 8, 1946-1948, p. 81-107, p. 96-97

Expositions

- La Méditerranée des Phéniciens de Tyr à Carthage, Paris (France), Institut du Monde Arabe, 05/11/2007 - 20/04/2008
- Royaumes Oubliés - De l'empire hittite aux araméens, Napoléon, Exposition Temporaire sous pyramide, 02/05/2019 - 12/08/2019
- Carthage, Leyde (Externe, Pays Bas), Rijksmuseum van Oudheden, 27/11/2014 - 11/05/2015
Dernière mise à jour le 23.07.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances