© 2019 Musée du Louvre / Antiquités orientales
© 2019 Musée du Louvre / Antiquités orientales
© 2019 Musée du Louvre / Antiquités orientales
© 2019 Musée du Louvre / Antiquités orientales
© 2019 Musée du Louvre / Antiquités orientales
© 2019 Musée du Louvre / Antiquités orientales
© 2019 Musée du Louvre / Antiquités orientales
© 2019 Musée du Louvre / Antiquités orientales
© 2019 Musée du Louvre / Antiquités orientales
© 2019 Musée du Louvre / Antiquités orientales
© 2006 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux
© 2006 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux
© 2006 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux
© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville
© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville
© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville
© 2019 Musée du Louvre / Antiquités orientales
© 2019 Musée du Louvre / Antiquités orientales
© 2019 Musée du Louvre / Antiquités orientales
© 2019 Musée du Louvre / Antiquités orientales
© 2019 Musée du Louvre / Antiquités orientales
© 2019 Musée du Louvre / Antiquités orientales
© 2019 Musée du Louvre / Antiquités orientales
© 2019 Musée du Louvre / Antiquités orientales
© 2019 Musée du Louvre / Antiquités orientales
© 2019 Musée du Louvre / Antiquités orientales
© 2006 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux
© 2006 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux
© 2006 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux
© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville
© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville
© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville

sarcophage

Date de création/fabrication : Achéménide (Premier quart du Ve siècle avant J.-C.) (-500 - -475)
Lieu de découverte : Saïda Magharat Tabloun = Saïda nécropole (Nécropole de Magharat Tablun (caverne d'Apollon), Saïda, ancienne Sidon (Liban))
Actuellement visible au Louvre
Salle 311
Aile Sully, Niveau 0
Numéro d’inventaire
Numéro principal : AO 4806
Numéro catalogue : Ph 1
Autre numéro d'inventaire : N III 3563
Numéro catalogue : CIS I 2
Autre numéro d'inventaire : N III 320
Numéro catalogue : CIS I 3

description

Dénomination / Titre
Dénomination : sarcophage
Titre d'usage : Sarcophage d'Eshmunazor
Description / Décor
sarcophage anthropoïde ; Eshmunazor II (perruque tripartite, fausse barbe, collier ousekh : faucon)

Décor : inscription

Etat de l'oeuvre : écorné
Précision sur l'objet : Sarcophage inscrit de facture égyptienne. Le roi porte les attributs de la royauté en Égypte : le némès, la barbe postiche ; il est paré d'un pectoral dont les extrémités sont ornées de têtes de faucon. Initialement l'inscription devait être gravée sur la partie de la cuve située sous la tête, mais faute de place cet emplacement a été abandonné.
Inscriptions
Écriture :
écriture phénicienne (alphabétique : linéaire)
Inscription :
Le couvercle porte la plus longue inscription phénicienne d'époque perse connue : "1) Au mois de Boul, dans la quatorzième année (14) du règne du roi Eshmounazor, roi des Sidoniens
2) fils du roi Tabnit, roi des Sidoniens, le roi Eshmounazor, roi des Sidoniens parla et dit : j'ai été arraché
3) avant mon temps, fils d' un nombre de jours réduits, orphelin, fils
d'une veuve et moi je repose dans ce sarcophage et dans ce tombeau
4) au lieu que j'ai bâti. Qui que tu sois, roi ou particulier, n'ouvre pas ce lieu de repos et
5) ne cherche rien chez moi, car on n' a pas mis chez moi quoi que ce soit. Et que personne n'enlève le sarcophage de mon repos et ne m' em-
6) porte de ce lieu de repos sur un autre lieu de repos. Même si des hommes te parlent, n' écoute pas leur bavardage, car tout roi ou
7) tout particulier qui ouvrirait la dalle de ce lieu de repos, si quelqu'un enlève le sarcophage de mon lieu de repos, si quelqu' un m'emporte de ce li-
8) eu de repos, qu' il n' y ait pas pour eux de lieu de repos avec les Rephaïm, et qu' ils ne soient pas enterrés dans un tombeau et qu' il n' y ait pour eux ni fils ni descendance
9) après eux. Et que les dieux saints leur procurent un che puissant qui les domine pour leur per-
10) te, ce roi ou ce particulier qui ouvrirait la dalle de ce lieu de repos et qui enlèverait
11) ce sarcophage, ainsi que la descendance de ce ri ou de ces hommes. Qu' il n'y ait pour eux ni racine en bas ni
12) fruit en haut ni considération chez ceux qui vivent sous le soleil. Car moi, je suis pitoyable, j' ai été arraché avant mon temps, fils d'un nom-
13) bre de jours réduits, orphelin, moi, fils d'une veuve. Car moi, Eshmounazor, roi des Sidoniens, fils du
14) roi Tabnit, roi des Sidoniens, petit-fils du roi Eshmounazor roi des Sidoniens et ma mère Amoashtart,
15) prêtresse de Ashtart notre Dame, reine, fille du roi Eshmounazor roi des Sidoniens, c'est nous qui avons bâti les temples des
16) dieux : [le temple de Ashtar]t à Sidon côtière et nous avons intronisé Ashtart « (des) Cieux majestueux» (?) et c'est nous
17) qui avons bâti le temple pour Eshmoun, [pri]nce saint de la source YDLL, dans la montagne et nous l'avons intronisé «(des) Cieux majestueux»(?). Et c' est nous qui avons bâti les temples
18) pour le(s) dieu(x) des Sidoniens à Sidon côtière, le temple pour le Ba'al de Sidon et le temple pour Ashtart-nom-de-Ba'al et en outre le Seigneur des rois nous a donné
19) Dor et Yapho, les riches terres à blé qui sont dans la plaine de Sharon à la mesure des hauts faits que j'ai accomplis et nous avons ajouté
20) aux territoires du pays acquis pour les Sidoniens pour toujou[rs]. Qui que tu sois, roi ou particulier, que nul n'ouvre ma dalle
21) et que ma dalle ne soit pas découverte et qu' ils ne m'emportent pas
de ce lieu de repos et qu' ils n'enlèvent pas le sarcophage de mon lieu de repos (pour eux-mémes. / de peur) que les livrent
22) ces dieux saints et que périssent ces rois et ces hommes et leur descendance pour toujours" Trad. P. Bordreuil, E. Gubel, Art Phénicien, 2003, n° 94, pp. 101-102
Langue :
phénicien

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 119 cm ; Hauteur : 256 cm ; Largeur : 125 cm
Matière et technique
Matériau : basalte (Amphibolite noire = basalte des carrières de la vallée de Hammamat, Égypte.)
Technique : bas-relief

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Achéménide (Premier quart du Ve siècle avant J.-C.) (-500 - -475)
Lieu de découverte
Saïda Magharat Tabloun = Saïda nécropole (Nécropole de Magharat Tablun (caverne d'Apollon), Saïda, ancienne Sidon (Liban))

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
date : 1855
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités orientales

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Sully, [AO] Salle 311 - Byblos - Phénicie - Sidon - Les royaumes phéniciens du Nord - Umm el-Amed, 2 eme travée

Bibliographie

- Le Meaux, Hélène ; Briquel-Chatonnet, Françoise, Le sarcophage d'Eshmunazor, Coédition Musée du Louvre, El Viso. Collection Solo, 2019,
- Ercolani, Andrea ; Xella, Paolo (dir.), Encyclopaedic dictionary of Phoenician culture I : Historical characters, Leuven ; Paris ; Bristol, Peeters, 2018, p. 77-78, fig. 35
- Bel, Nicolas ; Giroire, Cécile ; Gombert, Florence ; Rutschowscaya, Marie-Hélène (dir.), L'Orient romain et byzantin au Louvre, Arles ; Paris, Actes Sud ; Louvre éditions, 2012, p. 339
- Pritchard, James B., The Ancient Near East : An anthology of texts and pictures, Princeton, Princeton University Press, 2011, p. 311-312
- The Louvre and the Ancient World, Greek Etruscan, Roman, Egyptian, and Near Eastern Antiquities from the Museum du Louvre, cat. exp. (Atlanta (Etats-Unis), High Museum of Art, 13 oct. 2007 au 5 sept. 2008), Atlanta, High Museum of Art, 2007, p. 85
- Caubet, Annie ; Fontan, Elisabeth ; Gubel, Eric, Art phénicien : la sculpture de tradition phénicienne (Paris, Musée du Louvre), [Musée du Louvre/Département des Antiquités orientales], Paris, RMN/Snoeck, 2002, Disponible sur : M:\AO\Ouvrages numériques\Caubet-Fontan-Gubel_ArtPhénicien_2003.pdf , p. 101-103, n° 94
- Lembke, Katja, Phönizische anthropoide Sarkophage, Mayence, P. von Zabern, (Damaszener Forschungen, Bd. 10), 2001, p. 121, n° 2
- Frede, Simone ; Grallert, Silke ; Richter, Heike, Die phönizichen anthropoiden Sarkophage. Teil I : Fundgruppen und Bestattungskontexte, Mainz am Rhein, P. von Zabern, (Forschungen zur phönizisch-punischen und zyprischen Plastik, Bd. 1), 2000, p. 72-74, I. 2.1
- Briquel-Chatonnet, Françoise ; Gubel, Eric, Les Phéniciens aux origines du Liban, Paris, Gallimard, (Découvertes, 358), 1998, p. 72
- Caubet, Annie ; Pouysségur, Patrick, L'orient ancien : aux origines de la civilisation, Paris, Terrail, 1998, p. 120
- Kassis, Antoine, Approche aux cultures méditerranéennes des origines, Schena, Fasano, (Pubblicazioni della CUM, 17. Progetto "cultura mediterranea" = Projet "culture méditerranéenne", 2.), 1995, pl. 16
- Lipinski, Edward, Dieux et déesses de l'univers phénicien et punique, Louvain, Peeters, (Studia Phoenicia XIV), 1995, p. 135, 154-155
- Bonnet, Corinne, Astarté : Dossier documentaire et perspectives historiques, Rome, Consiglio Nazionale delle Ricerche, Istituto per la Civilita Fenicia e Punica, (Collezione di Studi Fenici, 37), 1995, p. 32-33
- Ernest Renan (1823-1892) : un celte en Orient, cat. exp. (Musée d'histoire de St Brieuc, 1er juill. - 18 oct. 1992 ; Musée de Bretagne, Rennes, 4 nov. 1992 - 4 janv. 1993), Rennes ; Saint-Brieuc, Villes de Rennes et de Saint-Brieuc, 1993, p. 127
- Baurain, Claude ; Bonnet, Corinne, Les Phéniciens. Marins des trois continents, Paris, Armand Colin, 1992, p. 76
- Lipinski, Edward, Dictionnaire de la civilisation phénicienne et punique (DCPP), Turnhout, Brepols, 1992, p. 142, 160-161, fig. 120, 129
- Visages du Louvre. Choix d'œuvres du portrait dans les collections du Louvre, cat. exp. (Tokyo, musée national d'Art occidental, 1991), Asahi Shimbun, 1991, p. 51
- Elayi, Josette, Sidon, cité autonome de l'Empire perse, Paris, Gabalda, 1989, p. 39-40 et 52-53
- Bonnet, Corinne, Melqart. Cultes et mythes de l'Héracles tyrien en Méditerranée, Louvain, Peeters, (Studia Phoenicia 8. Bibliothèque de la faculté de philosophie et lettres de Namur, 69), 1988, p. 32-33
- Moscati, Sabatino (dir.), I Fenici, cat. exp. (Venise 1988), Milana, Gruppo Editoriale Fabbri Bompiani, 1988, p. 44-45, 292
- Elayi, Josette, Recherches sur les cités phéniciennes à l'époque perse, Naples, (Annali dell' Istituto Orientali di Napoli (AION), 47, fasc. 2, Suppl. 51), 1987, p. 21-27, 30-31
- Dunand, Maurice, « La source d'Ydlal dans le temple d'Echmoun à Sidon », Mélanges de la Faculté orientale de l'Université Saint-Joseph, 50, 1984, pp. 149-153, p. 149-153
- Gibson, John C. L., Textbook of Syrian Semitic Inscriptions (TSSI), vol. III, Phoenician Inscriptions including inscriptions in the mixed dialect of Arslan Tash, Oxford, Clarendon Press, 1982, n° 28
- Garbini, G., « Analisi di iscrizioni fenicie », Annali dell' Istituto Universitario Orientali di Napoli (AION), 37, 1977, p. 403-416, p. 408-412
- Jidejian, Nina, Sidon through the ages, Beyrouth, Dar el-Machreq, 1971, p. 56-58, 114, 118, pl. 5-9
- Leclant, Jean, « Les relations entre l'Egypte et la Phénicie du voyage d'Ounamon à l'expédition d'Alexandre », dans Ward, William A. (dir.), The Role of the Phoenicians in the Interaction of Mediterranean Civilizations, Beyrouth, 1968, p. 30, n. 104
- Milik, J. T., « Les papyrus araméens d'Hermoupolis et les cultes syro-phéniciens en Egypte perse », Biblica, 48, 1967, p. 546-584, p. 561
- Donner, Herbert ; Röllig, Wolfgang, Kanaanische und aramäische Inschriften (KAI), Wiesbaden, O. Harrassowitz, 1966, n° 14
- Ginsberg, H. L., « Roots below and Fruit above », dans Hebrew and Semitic Studies presented to G. R. Driver, Oxford, 1963, p. 72-76
- Galling, Kurt, « Eshmunazar und der Herr der Könige », Eitschrift des deutschen Palästina-Vereins (ZDPV), 79, 1963, p. 140-151, p. 140-151
- Pritchard, James B., Ancient Near Eastern Texts Relating to the Old Testament (ANET), Princeton ; New Jersey, Princeton University Press, 1955, p. 662
- Bossert, Helmuth Theodor, Altsyrien. Kunst und Handwerk in Cypern,Syrien, Palästina, Transjordanien und Arabien von den Anfängen bis zum Völligen Aufgehen in der Griechisch-römischen Kultur. Unter Mitarbeit von Rudolf Naumann., Tübingen, Ernst Wasmuth, 1951, pl. 155 : 503
- Contenau, Georges, La civilisation phénicienne, Paris, Payot, 1949, p. 198, 272
- Rutten, Marguerite, Musée du Louvre. Antiquités orientales. Guide, Paris, Musée Nationaux, 1934, p. 51
- Poebel, Arno, ‎Das appositionell bestimmte Pronomen der 1. Pers. Sing. in den westsemitischen Inschriften und im Alten Testament, ‎Chicago, University Press, (Assyriological Studies 3), 1932, p. 18-23
- Contenau, Georges, Manuel d'archéologie orientale depuis les origines jusqu'à l'époque d'Alexandre : histoire de l'art (suite) IIIème et IIème millénaires avant notre ère, 2, Paris, Picard, 1931, p. 1481, fig. 912
- Contenau, Georges, Musée du Louvre. Les antiquités orientales, Paris, 1930, p. 32, pl. 31
- Contenau, Georges, Les Antiquités orientales : monuments hittites, assyriens, phéniciens, perses, judaïques, chypriotes, araméens, Paris, Musée du Louvre ; Albert Morancé, (Documents d’art), 1927, p. 19, pl. 31
- Contenau, Georges, La civilisation phénicienne, Paris, Payot, 1926, p. 223, fig. 84
- Landau, W. Feiherr von, « Die phönizischen Inschriften », Der Alte Orient, 8, 1907, p. 3-27, p. 14-16
- Lidzbarski, Mark, Altsemitische Texte. Erstes Heft : Kanaanäische Inschriften (KI), Giessen, A. Töpelmann, 1907, n° 7
- Dussaud, René, « La chronologie des rois de Sidon », Revue Archéologique, 1905, p. 1
- Cooke, G. A, A Textbook of North-Semitic Inscriptions: Moabite, Hebrew, Phoenician, Aramaic, Nabataean, Palmyrene, Jewish, Oxford, Clarendon Press, 1903, Disponible sur : https://archive.org/details/atextbooknorths00cookgoog , n° 5
- Dussaud, René, « Notes de mythologie syrienne. II. Une réplique perdue de Jupiter Héliopolitain », Revue archéologique, 2, 1903, P. 91-95, Disponible sur : http://www.jstor.org/stable/41743423 , p. 1
- Lidzbarski, Mark, Handbuch der nordsemitischen Epigraphik, nebst ausgewählten Inschriften (HNE), Weimar, E. Felber, 1898, p. 417-419
- Hamdy Bey, Osman ; Reinach, Théodore, Une nécropole royale à Sidon, Paris, Ernest Leroux, 1892, p. 127, 377
- Corpus Inscriptionum Semiticarum (CIS I). Pars Prima : Inscriptiones phoenicias continens, Paris, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres/C. Klincksieck, 1882-1952, Disponible sur : http://archive.org/details/CorpusInscriptionumSemiticarumI1 , CIS I, 3 (ou 2 ?)
- Ledrain, Eugène, Notice sommaire des monuments phéniciens du Musée du Louvre, [Musée du Louvre], Paris, Librairies des imprimeries réunies, 1888, Disponible sur : http://bibliotheque-numerique.inha.fr/idurl/1/9874 , p. 7, n° 1
- Babelon, Ernest, Manuel d’archéologie orientale, Paris, Maison Quantin, 1888, p. 272, fig. 199
- Chipiez, Charles ; Perrot, Georges, Histoire de l'art dans l'Antiquité : Egypte, Assyrie, Perse, Asie mineure, Grèce, Etrurie, Rome : Tome III : Phénicie, Cypre, Paris, Hachette, 1885, p. 138, fig. 86
- Renan, Ernest, « L'inscription d'Eschmounazar : lettre à M. George Perrot », Revue archéologique, 1874, p. 27-30, p. 27-30
- Renan, Ernest, Mission de Phénicie, Paris, Michel Lévy, 1864, Disponible sur : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5529563s/f3.image , p. 402-403, 409, 413-415, 441-444, pls. LXII-LXIII
- Bargès, J. J. L., Mémoire sur le sarcophage de l'inscription funéraire d'Eschmounazar, roi de Sidon, Paris, B. Duprat, 1856,
- Luynes, Honoré d'Albert (Duc de), Mémoire sur le sarcophage et l'inscription funéraire d'Esmunazar, roi de Sidon. Inscription punique de Malte, Paris, Plon, 1856,
- Répertoire d'épigraphie sémitique (RES). Publié par la commission du Corpus inscriptionum semiticarum, Paris, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 1900-1968, Disponible sur : http://archive.org/stream/rpertoiredpigra00gangoog#page/n935/mode/2up , n° 1506
- van Dyck, C. V. A., « Art. IV. Sarcophagus of Esmunazar, king of Sidon », Transactions of the Albany Institute, 4, 1858-1864, p. 68-72,

Bibliographie de comparaison

- Elayi, Josette ; Haykal, M. R., Nouvelles découvertes sur les usages funéraires des phéniciens d’Arward, Paris, Gabalda, (Transeuphratène, Supplément n° 4), 1996, p. 67-69
Dernière mise à jour le 23.07.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances