couvercle de sarcophage

-375 / -350 (IVe s. av. J.-C.)
Lieu de découverte : Antaradus = Tartous = Tortose
AO 1030 ; Ph 26
Département des Antiquités orientales
Actuellement visible au Louvre
Salle 311
Aile Sully, Niveau 0
Numéro d’inventaire
Numéro principal : AO 1030
Numéro catalogue : Ph 26

description

Dénomination / Titre
Dénomination : couvercle de sarcophage (fragment)
Description / Décor
sarcophage anthropoïde ; homme (barbe)

Etat de l'oeuvre : incomplet
Précision sur l'objet : Fragment de couvercle de sarcophage anthropoïde : tête d'homme barbu

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 77 cm ; Largeur : 74 cm ; Epaisseur : 15 cm
Matière et technique
Matériau : marbre (blanc)
Technique : bas-relief

Lieux et dates

Date de création / fabrication
IVe s. av. J.-C. (375-350 av. J. - C.) (-375 - -350)
Lieu de découverte
Antaradus = Tartous = Tortose

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Rollin & Feuardent (Intermédiaire)
Mitri, Naoum (Vendeur)
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
date de comité/commission : 04/01/1883
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités orientales

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Sully, [AO] Salle 311 - Byblos - Phénicie - Sidon - Les royaumes phéniciens du Nord - Umm el-Amed, 2 eme travée

Bibliographie

- Syria matters, cat. exp. (Museum of Islamic Art, Doha, 22 novembre 2018 - 30 avril 2019), Doha et Milan, Qatar Museums et Silvana Editoriale, 2018, p. 54, n° 15
- Caubet, Annie ; Fontan, Elisabeth ; Gubel, Eric, Art phénicien : la sculpture de tradition phénicienne (Paris, Musée du Louvre), [Musée du Louvre/Département des Antiquités orientales], Paris, RMN/Snoeck, 2002, p. 40, n° 21
- Lembke, Katja, Phönizische anthropoide Sarkophage, Mayence, P. von Zabern, (Damaszener Forschungen, Bd. 10), 2001, p. 143, n° 85
- Frede, Simone ; Grallert, Silke ; Richter, Heike, Die phönizichen anthropoiden Sarkophage. Teil I : Fundgruppen und Bestattungskontexte, Mainz am Rhein, P. von Zabern, (Forschungen zur phönizisch-punischen und zyprischen Plastik, Bd. 1), 2000, p. 121-122, II.24
- Lembke, Katja, « Im Osten viel Neues. Jüngste Entdeckungen in den Nekropolen der Insel Arados/Arwad in Westsyrien », Antike Welt, 29 : 2, 1998, p. 119-121, p. 114-115, 128, pl. 35b, n° 25
- Elayi, Josette ; Haykal, M. R., Nouvelles découvertes sur les usages funéraires des phéniciens d’Arward, Paris, Gabalda, (Transeuphratène, Supplément n° 4), 1996, n° 171-2
- Caubet, Annie ; Yon, Marguerite, « Arouad et Amrit VIIIe - Ier siècles av. J. -C. Documents (Pls. I - VII) », Transeuphratène, 6, 1993, p. 46-67, p. 62-63, pl. VI, n° 20
- Elayi, Josette, « Les sarcophages phéniciens d'époque perse », Iranica Antiqua (IA), 23, 1988, P. 275-322, p. 284, 288, 290, 307
- Les Phéniciens et le monde méditerranéen, cat. exp. (Bruxelles, Générale de banque, 6 mars-6 mai 1986 / Luxembourg, Banque générale de Luxembourg, 21 mai-6 juillet 1986), Bruxelles, Générale de banque, 1986, p. 93, n° 9
- Buhl, Marie-Louise, The Late Egyptian Anthropoid Stone Sarcophagi, Copenhague, Nationalmuseet, 1959, p. 182, IIa
- Parlasca, Klaus, « Erich Kukahn : anthropoide sarkophage in Beyrouth und die geschichte dieser sidonischen sarkophagkunst », Gnomon, 30, 1958, P. 458-464, p. 459
- Kukahn, Erich, Anthropoïde Sarkophage in Beyrouth und die Geschichte diese sidonischen Sarkophagkunst, Berlin, Gebr. Mann, 1955, p. 53, 86, pl. 46 : 1-2, n° 73
- Kukahn, Erich, « El sarcófago sidonio de Cádiz », Archivo español de arqueología, 24, 1951, P. 23-34, p. 32, n° 12
- Hamdy Bey, Osman ; Reinach, Théodore, Une nécropole royale à Sidon, Paris, Ernest Leroux, 1892, p. 157, n° 13
- Ledrain, Eugène, Notice sommaire des monuments phéniciens du Musée du Louvre, [Musée du Louvre], Paris, Librairies des imprimeries réunies, 1888, Disponible sur : http://bibliotheque-numerique.inha.fr/idurl/1/9874 , p. 16, n° 26

Expositions

- Syria Matters, Doha (Externe, Qatar), Museum of Islamic Art, 22/11/2018 - 30/04/2019
Dernière mise à jour le 09.07.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances