vase

Date de création/fabrication : Parthe (-247 - 224)
Lieu de découverte : Doura Europos
Actuellement visible au Louvre
Salle 315
Aile Sully, Niveau 0
Numéro d’inventaire
Numéro principal : AO 28997

description

Dénomination / Titre
Dénomination : vase (fragment)
Description / Décor
Décor : Héraclès (portant, sanglier)
Précisions sur l'objet : Fragment de vase décoré en relief d'un personnage nu (?) de profil : peut-être Héraclès portant le sanglier d'Erymanthe

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Longueur : 3,6 cm ; Largeur : 3,2 cm ; Epaisseur : 0,8 cm
Matière et technique
Matériau : céramique argileuse à glaçure (glaçure transparente, motif ambré sur fond noir)
Technique : tourné, glaçuré

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Parthe (-247 - 224)
Date de découverte
1922-1924
Lieu de découverte
Doura Europos

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Cumont, Franz (mission)
Mode d’acquisition
partage après fouilles
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités orientales

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Sully, [AO] Salle 315 - Arabie - Les cités caravanières, Dura Europos, Palmyre, Vitrine 15 Dura-Europos : céramique et verre (IIIe siècle avant J.-C. - IIIe siècle après J.-C.)

Bibliographie

- Caubet, Annie (dir.), Bouquillon, Anne ; Caubet, Annie ; Kaczmarczyk, Alexander ; Matoïan, Valérie, Faïences et matières vitreuses de l'Orient ancien. Etude physico-chimique et catalogue des oeuvres du département des Antiquités orientales, [Musée du Louvre/Département des Antiquités orientales], Paris, Editions Musée du Louvre/Editions Snoeck, 2007, p. 194, n° 187
- Faïences de l'Antiquité. De l'Egypte à l'Iran, cat. exp. (Paris, musée du Louvre, 10 juin - 12 septembre 2005), Paris, Musée du Louvre / 5 Continents, 2005,

Expositions

- Faïences. Faïences de l'antiquité. De l'Egypte à l'Iran., Napoléon, Exposition Temporaire sous pyramide, 10/06/2005 - 12/09/2005
Dernière mise à jour le 17.08.2017
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances