stèle

Date de création/fabrication : Punique (4e quart IIIe s ; milieu Ie s) (-225 - -50)
Lieu de découverte : Constantine tophet d'El Hofra = El Hofra (?) (Trouve dans la propriete de rousselot a proximite des fouilles berthier(?))
Actuellement visible au Louvre
Salle 313
Aile Sully, Niveau 0
Numéro d’inventaire
Numéro principal : AO 5187
Numéro catalogue : BERTRANDY, 1987, No 20

description

Dénomination / Titre
Dénomination : stèle
Description / Décor
stèle à couronnement (fronton : triangulaire)

Décor : signe de Tanit

Etat de l'oeuvre : complet
Précision sur l'objet : Stèle à fronton triangulaire, inscription ; signe de Tanit
Inscriptions
Écriture :
écriture punique
linéaire
Inscription :
"voeu qu'a voue lucieus, fils de numerius, a baal hammon car il a entendu sa voix, il l'a beni"
Langue :
punique

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 76,5 cm ; Largeur : 18 cm ; Epaisseur : 11,5 cm
Matière et technique
Matériau : calcaire
Technique : gravé (décor)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Punique (4e quart IIIe s ; milieu Ie s) (-225 - -50)
Lieu de découverte
Constantine tophet d'El Hofra = El Hofra (?) (Trouve dans la propriete de rousselot a proximite des fouilles berthier(?))

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Costa, Lazare (collection)
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
date : 1877
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités orientales

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Sully, [AO] Salle 313 - Présence et influences phéniciennes et puniques en Méditerranée (1100-100 av. J.-C.), Hors vitrine

Bibliographie

- Bertrandy, François ; Sznycer, Maurice. Caubet, Annie ; Gautier, Jeanne ; Marcillet-Jaubert, Jean. Les stèles puniques de constantine. [Musée du Louvre/Département des Antiquités orientales]. Paris, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1987. Notes et documents des musées de France 14. , 20
Dernière mise à jour le 22.07.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances