© 2006 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux
© 1995 Musée du Louvre / Christian Larrieu
© 2006 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux
© 1995 Musée du Louvre / Christian Larrieu

orthostate

Date de création/fabrication : Néo-assyrien : Sargon II (VIIIe s) (-721 - -705)
Lieu de découverte : Dur Sharrukin = Khorsabad (D'après Albenda, couloir 10, registre inférieur, n° 10 ou le 2e personnage du registre inferieur n° 11)
Actuellement visible au Louvre
Salle 229
Aile Richelieu, Niveau 0
Numéro d’inventaire
Numéro principal : AO 1434
Numéro catalogue : Pottier, 1924, n° 55

description

Dénomination / Titre
Dénomination : orthostate (fragment)
Description / Décor
Décor : tributaire (Mède, barbe, bandeau, vêtement : fourrure)

Etat de l'oeuvre : complet
Précisions de l'objet : Fragment d'orthostate représentant la tête d'un tributaire mède barbu tourné vers la gauche avec une coiffure courte bouclée maintenue par un bandeau, il porte un vêtement avec un pan de fourrure

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 26 cm ; Largeur : 21 cm ; Epaisseur : 8,5 cm
Matière et technique
Matériau : albâtre gypseux
Technique : bas-relief, polychromie (?)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Néo-assyrien : Sargon II (VIIIe s) (-721 - -705)
Date de découverte
1842;1844
Lieu de découverte
Dur Sharrukin = Khorsabad (D'après Albenda, couloir 10, registre inférieur, n° 10 ou le 2e personnage du registre inferieur n° 11)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
legs
Date d’acquisition
date : 1883
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités orientales

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Richelieu, [AO] Salle 229 - Elahé Omidyar - Mir-Djalali, Hors vitrine

Bibliographie

- Pottier, Edmond. Musée du Louvre : catalogue des Antiquités assyriennes. Paris, Musées nationaux, 1924. Disponibilité : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6240620m. , 55
Dernière mise à jour le 03.07.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances